Politique : Deux raisons de l’élu local Badara Gadiaga d’inviter Macky à démettre Abdoulaye Daouda Diallo de ses fonctions.


La situation économique du pays est, aux yeux de Badara Gadiaga, un conseiller municipal à la ville de Dakar, aujourd’hui marquée par une crise. L’ampleur de cette crise est tellement inquiétante qu’il a tendance à minimiser  les actes que pose le président Macky Sall comme la suppression des forfaits téléphoniques des agents de l’administration. 
 
‘’Cette crise économique que nous sommes en train de vivre, la dernière mesure présidentielle portant sur la réduction du budget de téléphone pour les agents de l’administration ne suffit pas pour la régler. Pour venir à bout de ce problème, il va falloir démettre le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Abdoulaye Daouda Diallo, pour son incompétence. En effet, nous avons constaté, présentement, un problème criard de mobilisation des recettes. C’est ce problème là que nous avons présentement. En plus de son incompétence, il s’y ajoute un règlement de comptes qui existe dans son département ministériel’’, s’insurge l’élu local.
 
‘’Beaucoup de fournisseurs sont dans des difficultés à cause de …’’
 
Ce dernier, membre du Secrétariat national du parti Rewmi, dénonce un règlement de comptes dont sont victimes les anciens collaborateurs du ministre sortant. ‘’Aujourd’hui, nous avons appris que beaucoup de fournisseurs sont dans des difficultés à cause des relations qu’ils avaient avec le ministre Amadou Ba. Abdoulaye Daouda Diallo, son successeur, semble ignorer qu’en bloquant les fournisseurs sénégalais, il bloque le pays également. Parce que les entrepreneurs Sénégalais bénéficient d’une petite part de marché comparé aux étrangers qui se sont taillés la part du lion. N’oublions pas que ces fournisseurs qui travaillent avec les ministères sont les mêmes qui interviennent dans d’autres structures publiques du pays. C’est ce qui fait que le blocage se sent partout au Sénégal. D’ailleurs, on n’a jamais vécu une fête de Tabaski comme celle qu’on vient de fêter il y a quelques semaines. Donc, je ne pense que c’est une telle mesure qui va régler cette tension de trésorerie que nous avons enregistrée au Sénégal. Il nous faut un ministre de l’Economie des Finances compétent à la place de Abdoulaye Daouda Diallo. Je suis de ceux-là qui pensent que celui-ci doit être démis de ses fonctions pour nommer à sa place un homme compétent. Un homme compétent qui saura mobiliser les ressources et faire un budget sincère conforme aux dépenses publiques de notre pays. Mais, il faut aussi reconnaître que la tension de trésorerie à laquelle est confronté le Sénégal n’est véritablement que la conséquence de nos dépenses. Des dépenses qui ne sont pas en adéquation avec le rythme de recouvrement des taxes et recettes fiscales’’, a-t-il confié à Dakaractu.
 
‘’C’est le président Macky Sall lui-même qui va en payer le prix’’
 
Badara Gadiaga de relever quelques faits qu’il reproche au ministre. ‘’Abdoulaye Daouda Diallo est une personne dont la carrière est jonchée de conflits. Ce fut le cas lorsqu’il était ministre de l’Intérieur aussi bien quand il avait en charge les Infrastructures. Aujourd’hui qu’il est aux affaires, au niveau du ministère de l’Economie, on voit que le pays est complètement bloqué. Oui, bloqué parce que pour des histoires de règlement de comptes, il paralyse tout le pays. Si cela continue, c’est le président Macky Sall lui-même qui va en payer le prix. Nous estimons qu’il sonne aujourd’hui, l’heure pour le président de la République, de prendre sa responsabilité et de démettre le ministre Abdoulaye Daouda Diallo de ses fonctions. C’est cela le seul choix qui s’impose pour mettre fin à cette crise actuelle dans laquelle est plongé le Sénégal’’.
 
Concernant les inondations, il s’interroge sur l’utilité des infrastructures financées à coup de milliards. ‘’Nos problèmes restent les mêmes, face aux inondations, depuis des années. Et ce n’est pas que la banlieue dakaroise qui est plongée dans les eaux pluviales. Ce sont les mêmes problèmes relevés en 2013, à l’arrivée du président Macky Sall qui existent encore. On l’a vu prendre un certain nombre de mesures et annoncer de gros investissements dans le cadre de la lutte contre les inondations. On se demande aujourd’hui où est ce que ces fonds ont été injectés’’, lâche-t-il.
Jeudi 5 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :