Police : Le ministre de l'intérieur, Antoine Félix Diome a procédé à la pose de la première pierre d'une salle de simulation de 1.6 milliard FCFA.


Fruit de la coopération entre l'État du Sénégal et celui de l'Allemagne, une salle moderne de simulation sera bientôt construite dans les locaux de l'école nationale de police.

Ce mardi, le ministre de l'intérieur Antoine Félix Diome a assisté, en présence du directeur général de la police nationale, Seydou Bocar Yague, de son excellence, Stéphane Roken, ambassadeur de l'Allemagne au Sénégal et de la directrice de la Deutsche Gesellshaft für internationale Zusammenarbeit (GIZ), à la signature du contrat d'exécution du projet RECAP. S'en est suivie la cérémonie officielle de la pose de première pierre de la future salle de simulation, par le ministre de l'intérieur qui a promis que le bâtiment sera livré dans les meilleurs délais. 

La GIZ œuvre dans le renforcement des capacités au sein des institutions de police en Afrique à travers son programme "Programme Police Afrique", sous la houlette du ministère fédéral allemand des affaires étrangères. À cet effet, l'école de police de Dakar devrait bientôt disposer de ladite salle de simulation de crime. De même que l'installation d'un système d'enregistrement d'empreintes digitales, conforme aux normes internationales. En plus de la formation effective depuis 2009, d'au moins 210 fonctionnaires (par commissairiat) en matière de procédure d'identification et de sécurisation des scènes de crime.  

Cette salle de simulation estimée à 2.4 millions d'euros (environ 1.6 milliard FCFA) devrait considérablement contribuer à améliorer les capacités de la police nationale. Le démarrage des travaux qui étaient initialement prévus entre juillet 2019 et décembre 2022, a été retardé par la pandémie de la Covid-19 a fait remarquer le directeur de la police lors de son allocution. 

Au cours de la cérémonie, toujours dans le cadre de cette coopération sénégalo-allemande, il a été procédé à la présentation d'un laboratoire mobile d'une valeur de 17 millions FCFA, offert à travers le projet RECAP. Une séance d'intervention sur un cas de vol à main armée, a été également simulée, avec l'intervention des forces de l'ordre qui ont utilisé le labo mobile en guise de démonstration. 
Mardi 26 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :