Polémique après son éviction du banc des Lions : Et si Abdourahmane Ndiaye «Adidas» avait raison ?

Abdourahmane Ndiaye «Adidas» a réagi à la polémique déclenchée par son limogeage surprenant. Les négociations avec le président de la Fédération sénégalaise de basketball (FSBB) ont été interrompues et le contrat a été proposé à Moustapha Gaye, à son insu.
Le désormais ex-sélectionneur des Lions du basketball, qui s’est senti lésé, a fait face à la presse pour éclairer l’opinion sur son éviction du banc des Lions à un mois de la Coupe du monde de basket-ball. Après la sortie de Me Babacar Ndiaye dans L’Obs numéro 4753 du vendredi 2 août 2019, le déballage public est arrivé et bonjour les contradictions...


«8 mois sans salaire»
 
«Je suis resté 8 mois sans salaire durant les 18 mois. Durant tous mes 18 mois, je n'ai jamais eu de contrat. J'avais l'engagement tacite du Ministre des Sports. On m'a appelé pour me proposer un contrat d'une durée de deux ans et trois mois. Pendant les 2 ans, c'est 15 millions et les trois mois c'est-à-dire avant et pendant le Mondial ce sera sous forme de pigiste. J'a accepté malgré tout, mais j'ai décidé de remettre cela à mon avocat avant de signer. On est tombé d'accord sur le principe»
 
 
«Pourquoi mettre que je dois m'abstenir de faire des déclarations publiques?»
 
«Mais, ce qui est bizarre c'est comme si on m'a remis le contrat de Cheikh Sarr, l'entraîneur des Lionnes, alors que je suis celui des hommes. Je voulais qu'on reformule la clause avec d'autres termes. Pourquoi mettre que je dois m'abstenir de faire des déclarations publiques? Ce qui m'a dérangé. J'ai décidé de ne pas signer cela, car je suis digne.»
 
«Je ne pouvais pas publier la liste, je voulais d'abord signer mon contrat»
 
«Il (le président de la FSBB) dit qu'il m'a appelé sans succès, alors que je l'attendais depuis 5 mois. Cela faisait un mois qu'il me demandait la liste (des joueurs convoqués pour la Coupe du monde FIBA 2019). Je ne pouvais pas publier la liste, je voulais d'abord signer mon contrat (...). J'ai discuté avec le Directeur technique national pour la publication de la liste des présélectionnés. On avait calé pour tenir un point de presse le lendemain, mais c'est en faisant mes ablutions que ma femme m'a dit que j'ai été limogé...»
Vendredi 2 Août 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :