Plainte contre la loi sur le parrainage à la CEDEAO : « C’est une insulte que nos opposants portent à la justice sénégalaise » (Alioune Diop, Apr Mbao)



« Je salue le courage et la clairvoyance de ceux (Macky Sall) qui ont porté le projet de loi sur le parrainage à l’Assemblée Nationale ». Ces propos sont du cadre apériste de Mbao, le Dr Alioune Diop. Ce dernier a dénoncé la posture des opposants qui veulent porter plainte contre cette loi au niveau de la CEDEAO en laissant en rade les institutions judiciaires du pays.


Plainte contre la loi sur le parrainage à la CEDEAO : « C’est une insulte que nos opposants portent à la justice sénégalaise »  (Alioune Diop, Apr Mbao)
Pour le cadre apériste, la loi sur le parrainage était une « urgence pour régler la question des candidatures pour les prochaines élections. Depuis 2014, le constat a été fait de la multiplicité des candidatures à toutes les élections. Aujourd’hui la posture républicaine amène à soutenir une telle démarche de rationalisation et de modernisation du processus électoral par le chef de l’État. La loi sur le parrainage offre des solutions. Elle permet d’abord un filtrage des candidats par rapport à la représentativité nationale. Le parrainage crédibilise les scrutins parce qu’il garantit moins de contestations post-électorales».
Dr Alioune Diop ajoute que  les Sénégalais ne sont pas sortis à l’appel de l’opposition parce qu’ils ont compris le parrainage. Il dégage en touche par rapport à la querelle sur l’adoption de la loi sans débat. « Est-ce que l’Assemblée Nationale en votant la loi sur le parrainage sans débat n’est pas en posture légale ? ». «  Oui parce que les lois et réglements permettent cela. A l’Assemblée Nationale de quelque bord que l’on se situe, on obéit à la loi de la majorité. C’est l’essence de l’Assemblée Nationale. Le vote, c’est la majorité. Passer par l’Assemblée nationale, c’est une possibilité qu’offre la loi, on a choisi cette possibilité. On n’est pas hors la loi en passant par l’Assemblée nationale. Le fait d’adopter une loi sans débat est prévu par la loi. Il faut que dans ce pays les gens acceptent la loi de la majorité. On ne peut pas être député et ignorer la loi de la majorité. Les citoyens ont compris les enjeux parce que le parrainage est une bonne chose. Il régule la démocratie. Mais ce qu’il y a à souligner, c’est que cette loi régule la démocratie. En outre, le président de la République a été toujours ouvert au dialogue pour trouver un consensus électoral. Il a pendant longtemps ouvert la porte aux acteurs politiques et à la société civile. L’opposition ne veut pas dialoguer parce que c’est une question d’égo. On n’acceptera plus dans ce pays la surenchére politicienne. C’est fini » indique le cadre apériste.
 Interpellé sur la volonté de l’opposition de porter plainte contre cette loi devant la CEDEAO, le Dr Alioune Diop indique que « c’est une insulte que nos opposants portent à la justice sénégalaise. Il y a des institutions sénégalaises auxquelles ils peuvent faire confiance et déposer leur plainte. S’ils sont conséquents, ils n’ont qu’à passer par ces institutions avant de songer à aller à la CEDEAO. Les opposants n’ont qu’à faire ce qu’ils veulent ».
Le Témoin
 
 
Mardi 24 Avril 2018
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :