Place Mamadou Diop : Des populations parlent de ‘’pur gâchis’’, le maire conteste


Place Mamadou Diop : Des populations parlent de ‘’pur gâchis’’, le maire conteste
Située à un jet de pierre du Rond-point de Yoff, sis sur la route de l’aéroport de Dakar, la Place Mamadou Diop doit être livrée avant la fin de l’année. Reconnaissable avec ses couleurs marron et beige, elle est érigée non loin des locaux de la Commune de Yoff, à près d’une centaine de mètres de l’Hôpital Philipe Maguilène Senghor. Elle est constituée de deux arcs et de deux cases situées aux deux extrémités de la place. Mais, comme tout ouvrage, l’importance de cette place qui porte le nom de Mamadou Diop, l’illustre maire de Dakar, décédé récemment, est appréciée différemment.
 
Certains comme Saliou Ndiaye, un Yoffois, l’ont assimilée à un véritable gaspillage avant de cracher sur cette infrastructure qui, à leurs yeux, n’est qu’une place de plus dans le paysage Dakarois et une architecture sans grand intérêt. Domicilié au quartier Dagoudane et mécanicien de profession, il n’a pas caché son dégoût pour ce site. ‘’Nous ne savons même pas à quoi ressemble cette place. Je crois que ce site pouvait abriter autre chose et non une place publique. Idem pour ces millions investis pour sa construction. Je ne m’explique même pas comment les autorités locales ont pu penser à un tel projet. C’est de l’argent jeté à la fenêtre. C’est du pur gâchis oui ! À la place d’une place publique pourquoi n’avoir pas songé à y ériger un parking ? Nous n’avons même pas un endroit où garer nos véhicules. Nos véhicules sont traqués. Et même le stationnement est interdit dans presque toute la commune. Pis, il suffit que vous gariez, une minute, votre véhicule pour que des agents de la municipalité viennent poser un sabot’’, s’est-il plaint.
 
‘’C’est de l’argent jeté à la fenêtre, du pur gâchis oui !’’
 
Une autre habitante de Yoff Ndénate, du nom de Dior Seck, a un avis contraire. Rencontrée non loin du site, elle s’est félicitée de ladite place qui est, selon elle, un cadre idéal pour le bien-être des populations. ‘’Ah ! Je suis très satisfaite de cette place. Cet endroit est une véritable bouffée d’air pour nous Yoffois qui habitons dans des maisons non spacieuses. Et comme nous sommes en période de chaleur, ceux qui sont dans une certaine promiscuité populations en ont vraiment besoin. Pour ces gens-là, un endroit pareil est l’idéal pour prendre de l’air. C’est vous dire que nous avons besoin de ce genre d’endroit pour nous libérer un peu l’esprit. Sincèrement, nous sommes très satisfaits des réalisations que le maire a pu faire avec son équipe depuis son arrivée à la tête de la mairie’’, s’est elle réjouie.
 
Dakaractu qui s’est penché sur cette place, est allée à recueillir l’avis de quelques Yoffois, avant de rencontrer Abdou Mbengue, 1er adjoint au maire de la commune de Yoff. Trouvé dans la salle de conférence de la maire, au sortir d’une réunion, il a loué les mérites du projet qui, selon lui, a commencé à impacter positivement sur la vie des populations locales.
 
‘’Pour que ce projet voie le jour, il a fallu un financement de plus de 100 millions de nos francs. ‘’J’admets que les populations ont le droit de lister leurs priorités oui. Mais, nous estimons, nous aussi, à notre niveau que construire cette place en était une. Au niveau de Yoff, l’on constate qu’il y a plusieurs quartiers, mais pas d’espace public. Et comme il y avait cet espace qui était laissé en rade et squatté par les cars ‘’Ndiaga Ndiaye’’, les ‘minibus Tata’’ et les mécaniciens, le maire a jugé nécessaire de réaliser ce projet. Parce que Yoff était dépourvue de place qui pouvait offrir aux populations un lieu de respiration. Aujourd’hui, la place n’est pas encore livrée, n’empêche, on y enregistre beaucoup de manifestations organisées par les Yoffois. Ce sont des mariages, des manifestations religieuses, des concerts etc... Cela atteste que cette place est utile pour les populations locales’’, se défend-il.
 
‘’ Ce qui atteste que cette place est utile pour les populations locales’’
 
‘’Actuellement, nous sommes presque en fin de chantier. Nous voulons que l’ensemble des finitions soit fait avant la fin du mois de décembre. Parce que nous comptons organiser nos fêtes de fin d’année sur cette place qui porte le nom de l’ancien maire de Dakar. En parlant du nom de la place, il précise que ce n’est pas fortuit. ‘’C’est parce que Mamadou Diop est une icône au niveau de notre Commune. Natif de Yoff, il a été aussi son maire. Donc, on a jugé nécessaire de baptiser la place à son nom’’. 
 
Mais de toutes les récriminations faites sur cette place, celles qui dénoncent le choix du plan demeurent les plus intenses. Lui s’en démarque : ‘’Au regard des deux demi-cercles qui constituent les infrastructures construites sur cette place mythique, vous verrez que cela représente les rebords d’une pirogue. Et vu de haut, l’image donne l’air d’une pirogue. Et comme Yoff est un village de pêcheurs, nous nous sommes dit qu’il nous fallait faire en sorte que cette place rappelle qu’on est dans une localité habitée par des pêcheurs. L’on a alors jugé opportun de mettre en valeur la culture léboue, à travers le plan d’architecture de cette place’’.
 
Pour le choix de  ce plan, il est bon de préciser que c’est le maire qui a donné des orientations. Il avait suggéré aux acteurs concernés de mettre en exergue, la culture léboue. L’architecte désigné a proposé ce plan. Et il a été validé. Les travaux ont été alors lancés. Il ne faut pas occulter que la commune de Yoff est composée de villages traditionnels et de cités nouvelles.
 
‘’ Non, ce n’est pas un pur gâchis. In fine, les gens sauront’’
 
Adjoint du maire Abdoulaye Diouf Sarr, retenu par ses fonctions de ministre de la Santé et de l’Action sociale (Msas), Abdou Mbengue n’est pas, outre mesure, affecté par les propos de ceux qui dénoncent l’érection de ces ouvrages. ‘’En prenant l’initiative d’ériger ce site, l’on entendait l’aménager de sorte que les populations environnantes puissent avoir un endroit idéal pour prendre de l’air et se divertir. Au niveau de Yoff, nous avons un problème d’espace. Alors, nous avons voulu offrir aux populations un cadre à même d’abriter l’ensemble des événements culturels initiés par nos administrés’’.
 
‘’Non, ce n’est pas comme certains le laissent croire, un pur gâchis. Non ! In fine, les gens sauront. Au début, tout projet est différemment apprécié. Certains applaudissent d’autres le critiquent ou le dénoncent. Mais, c’est à la fin qu’on saura si le projet est rentable ou non. Nous, au niveau de l’équipe municipale, savons que ce projet en vaut le coût. Les travaux tardent à être bouclés, mais à tout moment au niveau du Bureau courrier, les gens demandent l’autorisation d’occuper la place pour y organiser une manifestation. Elle n’est pas à louer. Mais son occupation est laissée à l’appréciation du maire. Il est permis au public de l’occuper. Mais, il faut une demande préalablement accordée par la commune’’.
 
Pour les questionnements des uns et les autres sur le choix de ces ouvrages faits, je demanderais aux populations locales et les usagers de la route qui passent vers le site, d’attendre la fin des travaux. Une fois le site réceptionné, et les aménagements nécessaires faits, ceux qui passeront dans la zone verront que la Place Mamadou Diop donne l’image d’une pirogue.
 
Pour la construction de cette place, la commune a eu à collaborer avec l’Adm (Agence de développement municipal). Celle-ci a préfinancé tous ces travaux et c’est aussi en collaboration qu’on a choisi l’entrepreneur chargé de réaliser les travaux. Mais, il faut noter que c’est un marché qu’on a lancé officiellement. Des entreprises ont soumissionné et c’est le moins disant qui a gagné’’, a-t-il  indiqué.
 
Samedi 27 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :