Pillage abusif du littoral / Barthélémy Dias charge le sous-préfet de Dakar-Plateau et prévient : « Je ne l'ai pas sonné... Ces malfaiteurs et fonctionnaires véreux verront du feu »


Pillage abusif du littoral / Barthélémy Dias charge le sous-préfet de Dakar-Plateau et prévient : « Je ne l'ai pas sonné... Ces malfaiteurs et fonctionnaires véreux verront du feu »

L'affaire du bradage du littoral est, décidément, loin de connaître son épilogue. En effet, après la sortie musclée de Barthélémy Dias, suivie de celles de Pierre Goudiaby Atepa, Mame Boye Diao et Madiambal Diagne, voilà que le sous préfet de Dakar-Plateau se prononce sur la question. 

 

Après avoir levé l’équivoque au sujet du même patronyme qu’il partage avec le supposé délinquant foncier, l’autorité préfectorale indiquera que le Djibril Diallo en question est diplomate, président de l’Onu Sida pour l’Afrique centrale et occidentale. "Djibril Diallo est bel et bien attributaire par titre foncier N° 18794 au niveau de Dakar. Mieux, il a eu a respecter toutes les procédures qui lui étaient soumises pour obtenir son autorisation de construire..." 

 

Cette précision faite, il en fera une autre relativement au conflit de compétence territoriale évoquée par le maire de Mermoz Sacré-Cœur. "La plage de Mermoz fait partie de la commune de Fann/ Point E-Amitié, et ce, depuis le décret 4016/745 du 30 mars 1996 qui a vu le découpage administratif érigeant à Dakar des communes d'arrondissement."

Ce qui lui fera dire que le maire est simplement dans "la recherche du Buzz. Mais ce qui est clair c’est que le document de Djibril Diallo est bien instruit".

 

Barthélémy Dias, déterminé

 

Après avoir fait le tour des différents agruments avancés par le sous préfet, le maire de Mermoz/Sacré-Cœur invoquera ce même décret de 1996 lié au découpage administratif.

 

"Ce decret que vous avez convoqué est antérieur à celui que j'ai convoqué et qui n'est autre que celui de 2008-1025 du 10 septembre 2008. Donc abrogeant celui de 1996", rappelle dans un premier temps Barthélémy Dias  s’adressant aux sénégalais sur sa page Facebook.

 

Poursuivant ses propos, Barthélémy Dias ajoute : "Je persiste que je n'ai pas sonné Djiby Diallo. Il m'entend. C'est pas entre lui et moi. D'ailleurs, qu'il me sorte l'élément où j'ai une fois souligné le nom de Djiby Diallo, sous-préfet de Dakar-Plateau... Je ne l'ai point sonné. Il serait mieux pour lui, qu'il parle aux sénégalais de son passage à Sangalkam ou à Gossas!" 

 

Dias-fils n'a pas aussi manqué l'occasion de répondre à l'architecte, Pierre Goudiaby Atépa qui l'a récemment indexé sur certaines autorisations de construire. " Personne ne m'a jamais entendu critiquer l'oeuvre de Pierre Goudiaby Atépa. Je me réserve, même si je sais que c'est un homme qui a été l’architecte-conseil de l'ancien président, Abdoulaye Wade" rappelle Barthélémy Dias.

Mercredi 10 Juin 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :