Pikine : Abdoulaye Thimbo a rencontré le collectif « Sama Suuf Ma Yòok Sama Armeel »


Le Collectif Sama Suuf Ma Yokk Sama Armeel a eu une rencontre, ce vendredi, avec le maire Abdoulaye Thimbo à l'hôtel de ville. Cette rencontre a été l'occasion pour le Collectif de poser des questions sur la nature de l'occupation d'une superficie de 2818 m2 derrière le cimetière par le député-maire de Keur Samba Kane, Ibrahima Khalil Fall, où est construit un hangar, et sur les constructions aux fins d'habitation qui se poursuivent sur le site,  nonobstant les nombreuses interventions de la Direction de la Surveillance et du Contrôle de l’Occupation du Sol (DESCOS) pour y mettre un terme. 
Le maire a confirmé avoir adressé une correspondance au ministre de l'environnement requérant l'octroi de 10 hectares de la forêt classée de Mbao pour des cimetières. 

Le Collectif a réitéré le rejet de cette option, en le justifiant par le fait que cette forêt, un des trois poumons verts de la Presqu'île du Cap Vert, n'a que trop été agressée au point de voir sa superficie réduite de plus de 200 hectares en quelques années. Qui plus est, pourquoi aller déclasser 10 hectares de cette forêt quand il y a 12,7 hectares mitoyens au cimetière et pouvant servir à l'extension de celui-ci ? Le Collectif a invité le maire à venir voir lui-même cette assiette foncière derrière le cimetière municipal de Pikine. 

Le maire a alors proposé de répondre à l'invitation du Collectif à se rendre sur le site correspondant à l'espace proposé pour une extension du cimetière, espace dont les caractéristiques sont méconnues par beaucoup de pikinoises et de pikinois. 

Ainsi, le lendemain samedi 19 septembre 2020 à 10 heures, le maire, accompagné de son premier adjoint, est venu visiter le site guidé par une délégation du Collectif Sama Suuf Ma Yokk Sama Armeel. Une visite qui a permis au maire de constater empiriquement l'étendue et les caractéristiques de l'assiette foncière, mais aussi de voir la spéculation foncière qui s'y déroule. 

Au terme de la visite, le maire et son adjoint ont déclaré se considérer désormais membres du Collectif Sama Suuf Ma Yokk Sama Armeel, et qu'ils ne ménageront aucun effort pour l'atteinte de l'objectif d'extension du cimetière. 

Dans ce sillage, le maire promet d'écrire au préfet du département de Pikine pour que cette zone soit affectée à l'extension du cimetière municipal de Pikine.

La rencontre s'est terminée un peu avant 14 heures, sur l'engagement du Collectif dont le maire et son adjoint sont des néo-membres à continuer le combat pour l'extension du cimetière municipal de Pikine.
Lundi 21 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :