Permis d'exploration du pétrole au Sénégal : Ce que Frank Timis avait écrit au président Abdoulaye Wade en 2011.


Le 3 mai 2011

 

 

Son Excellence

Me Abdoulaye WADE

Président de la République du Sénégal

DAKAR

 

 

Excellence, Monsieur le Président de la République,

 

Permettez moi de vous remercier et de vous exprimer mon grand plaisir à l'occasion de notre rencontre du dimanche 1er Mai et des discussions sur les perspectives de African Petroleum de démarrer ses opérations au Sénégal.

Comme vous le savez African  Pétroleum a accepté les termes d'un contrat de partage de pétrole (PSC) avec Petrosen en Décembre 2010 et est en attente d'une approbation ministérielle depuis quatre (4) mois.

Actuellement, African  Pétroleum finalise l'allocation des fonds d'exploration pour les 12 prochains mois, qui prévoit la réservation de plate forme sismiques et d'équipement de forage. Nous devons arrêter les budgets pour d'exploration dans les deux (2) prochaines semaines. Du fait que le PSC n'a toujours pas reçu d'approbation ministérielle, nous sommes dans l'impossibilité d'allouer des fonds ou de conclure des contrats de sondage sismique ou de forage pour une exploration offshore au Sénégal. Nous avons déjà alloué 100 millions $ US pour l'exploration en Gambie et avons contracté une plate-forme de forage en 2011.

Aussi, nous souhaiterions vivement recevoir cet approbation ministérielle du PSC afin que nous puissions forer le offshore en 2011.

Nous avons prévu un centre régional de forage pour le Sénégal et la Gambie basé dans l'un des ports de Dakar ou Banjul. Pour le moment nous l'avons envisagé à Banjul du fait  de notre incapacité à nous engager à utiliser les installations portuaires de Dakar avant d'avoir un permis d'exploration approuvé au Sénégal. Nous avions espéré que le port de Dakar devienne le centre de services pour l'industrie du pétrole, mais nous sommes dans l'obligation d'affecter les fonds dans les deux semaines à venir.

Nous sommes intéressés par le projet Dôme Flore et souhaitons entreprendre une étude de faisabilité. Si le projet s'avère viable notre préférence serait de baser  nos activités hors de Dakar.

Excellence, nous vous sommes très reconnaissants de l'occasion donnée de discuter des projets de développement de nos activités au Sénégal et demeurons dans l'attente de la finalisation de nos accords. 

Suite aux discussions du lundi 2 mai avec le Ministre d'Etat, Ministre de l'Energie M. Karim 

 

 

 

WADE, j'ai appris que le Sénégal ne délivrera pas de nouveau permis d'exploration de pétrole avant l'approbation du nouveau code. À mon avis, cela va retarder toutes les activités d'exploration d’au moins 12 à 18 mois, car un minimum de 8 mois est nécessaire pour contracter un équipement de forage approprié.

African Petroleum Limited a négocié  les termes de la PSC avec Petrosen  sur la base du code de pétrole existant, qui, nous croyons est aux normes de l'industrie internationale reconnue. Toute modification substantielle du code pétrolier en cours aura un impact négatif sur l'investissement dans l'exploration pétrolière au Sénégal.

Excellence, avec l'espoir d'arriver à la résolution de cette situation dans les meilleurs délais possibles à fin de nous permettre d'allouer les fonds nécessaires pour les sondages sismiques et forage sur les 12 prochains mois,

Nous vous prions de bien vouloir agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, l'expression de notre très haute considération.

 

 

 

 

 


 

 

Frank Timis

Chairman

 

 

 

12 St James’s Square, London, SW1Y 4LB United Kingdom

F:   +44 (0)207 104 2259

T:   +44 (0)207 104 2260

 

 

Mardi 11 Juin 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :