Pénurie d’eau : Serigne Mbaye Thiam pointe « les tergiversations » de l’ancien régime et annonce un retour à la normale au 1er trimestre 2021.


La rencontre du Gouvernement avec la presse a été l’occasion pour le ministre Serigne Mbaye Thiam, ministre de l'Eau et de l'Assainissement, de revenir sur le sujet brûlant de la pénurie d'eau à Dakar, mais aussi à l’intérieur du pays. Et le ministre a mis sur le dos de l’ancien régime libéral la plupart des difficultés rencontrées présentement dans le secteur de l’eau.

« En 2009, le Gouvernement avait entrepris des études au plan institutionnel et au plan des investissements structurants à mettre en place pour faire face au déficit prévisionnel en eau qui était attendu en 2012. Mais lorsque ces études ont été terminées, il y avait un scénario qui prévoyait KMS3, puis deux usines de dessalement. En 2011, le Gouvernement a décidé d’interrompre ce processus pour aller vers une concession globale avec une société privée sur la base d’un protocole d’accord qui a été signé avec ce privé en Mai 2011. Le business plan de cette société avait montré quelques mois après qu’avec ce modèle de concession intégrale, le prix de l’eau devait être augmenté d’environ 30%. Et le Gouvernement a abandonné donc cette option », a-t-il d’abord rappelé. 

C’est sur ces entrefaites, ajoute le ministre, que le Président Macky Sall est arrivé au pouvoir. Il a demandé de proroger le contrat du fermier qui était là jusqu’en 2018 et de relancer le projet de la troisième usine de KMS et les usines de dessalement, dira Thiam. 

« Les procédures pour faire la table ronde des bailleurs a pris jusqu’en 2015, les dossiers techniques ont été montés, les appels d’offre lancés en 2017, les contrats signés en 2018 pour une livraison des travaux en 2019. Parce qu'on est dans des volumes de centaine de milliards qui ne peuvent pas être exécutés dans des délais de quelques mois », a-t-il fait savoir.
« Ce sont les tergiversations que l’on a eues sur des solutions structurantes à mettre en œuvre entre 2009 et 2011 qui ont amené ce retard », a ensuite accusé Serigne Mbaye Thiam.

Le Président Sall qui a constaté que le déficit prévu en 2012 était déjà là, fera savoir en outre le ministre Thiam, a lancé un programme d‘urgence qui a permis de construire soixante-huit forages sur le littoral dans la région de Thiès, Bayakh, Thiédème. Et qui ont permis d’injecter entre 2012 et maintenant « 192.000 m3 jour qui viennent s’ajouter au 294.000 m3 jour que l’on avait trouvés ici en 2012.  Ce qui fait qu’actuellement le volume disponible est de 484.000 M3 jour », a assuré SMT.

« Pratiquement on a augmenté la capacité que l’on avait trouvée de 190.000 m3 par 68 forages dans un programme d’urgence.  Mais cette production supplémentaire n’a pas pu faire face à la demande qui augmentait d’environ 15%. Vous constatez que les 190.000 m3/jour avoisinent les 200.000m3/jour qui sont attendues de l’usine de KMS3 en finalisation actuellement. C’est dire donc les efforts qui ont été faits à ce niveau-là. Sans compter que cette année, nous savions que la pointe allait être difficile  c'est pourquoi des programmes de régénération de forages et des mesures d’exploitation ont été prises à travers un financement de la SONES d’un montant de 5 milliards 400 millions pour rajouter 47.000 m3 jour », indiquera t-il.
 
Cela n’a toujours pas suffi à faire face à la demande, s’est résigné le ministre, et la fin de cette période de pénurie ne pourra être observée que pendant le 1er trimestre 2021 où nous aurons les premiers 100.000 m3 jour qui seront produits par l’usine de Keur Momar Sarr, a-t-il promis


Le ministre, pour finir, a marqué la compassion du Gouvernement par rapport aux quartiers qui manquent d’eau et relativisé également en indiquant que 50% des quartiers de Dakar ont de l’eau en continu, 85% de l’eau plus de six heures par jour, et 15% des quartiers ont de l’eau moins de 6 heures/j. « Et nous avons plus de 36 quartiers qui ont des difficultés réelles pour accéder à l’eau », a-t-il conclu...
Mardi 24 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :