Pédophilie : Al Ghassimou Diallo arrêté pour viols répétés sur une fillette de 14 ans


Al Ghassimou Diallo est assurément un drôle de type. En tout cas, en ayant hé- bergé une gamine tout en avouant avoir entretenu avec elle plusieurs rapports sexuels non protégés, il s’ouvre grandement les portes de la prison de Rebeuss. Au terme de sa garde à vue à la police des Parcelles Assainies, il a été déféré au parquet pour le délit de viols répétés et détournement de mineure.
L’affaire concernant Al Ghassimou Diallo et la jeune F.B. C continue d’alimenter les débats aux Parcelles Assainies où se sont déroulés ces faits de viols répétés et détournement de mineure. La victime qui avait déserté la maison de ses parents est allée trouver refuge chez son petit ami. Et durant un mois, ses parents ont remué ciel et terre pour la retrouver. Il a fallu qu’un proche du copain alerte la famille de la victime pour que la fille soit retrouvée. La mère de la victime, auteur de la plainte contre Al Ghassimou Diallo, explique : « Ma fille, âgée de 14 ans, a quitté le domicile familial depuis un mois. Nous l’avons cherchée partout sans succès en plus d’avoir fait la déclaration de disparition à la police de Sicap Mbao et à la gendarmerie de Keur Massar. Mais avant-hier, aux environs de 11 heures 52 minutes, une de mes amies, qui m’aidait activement à rechercher ma fille, a reçu un appel téléphonique d’un proche du mis en cause lui signalant la présence de ma fille à l’unité 19 des Parcelles Assainies».  
Cette même source a également signalé à la plaignante que le ravisseur de la fille s’apprêtait à partir avec elle en Guinée. Nantie de cette information, la plaignante s’est rendue au commissariat des Parcelles Assainies pour demander une intervention diligente afin que sa fille soit retrouvée. La ­victime ­revient­ sur les ­faits : Celle-ci, retrouvée, a raconté aux enquêteurs avoir connu son ravisseur, Al Ghassimou Diallo, depuis l’année 2016. « Nous fréquentions la même école coranique sise à l’unité 19 des Parcelles Assainies. Mes parents vivaient alors dans ce quartier avant qu’ils ne déménagent à Keur Massar », a-t-elle confié aux enquêteurs. Et selon la fille, c’est au cours d’une rencontre fortuite au marché Dior, alors qu’elle avait fugué de chez ses parents, que le mis en cause lui a proposé de l’héberger, le temps qu’elle fasse la paix avec sa mère. Une aubaine pour son ravisseur. Ce qui devait arriver, arriva. En effet, raconte l’adolescente, « lors de notre première nuit, il m’a servi de la boisson. Et après l’avoir bue, j’avais perdu connaissance. C’est à mon réveil que je me suis rendue compte qu’il avait abusé de moi. Me sentant mal, je lui avais demandé de me laisser rentrer en vain. Par la suite, il m’a proposé de m’enfuir avec lui en Guinée » a dit la fille aux enquêteurs .De l’économie de la confession de la fille, il ressort que le mis en cause l’a retenue pendant plusieurs jours et continuait d’abuser sexuellement d’elle en usant parfois de menaces. Al Ghassimou Diallo, interrogé, reconnait les faits qui lui sont reprochés tout en se prévalant d’être le petit ami de la fille. L’accusé­ reconnait­ les­ faits­
« Nous nous sommes connus depuis 2016 au sein du ‘’daara’’ de Oustaz Mamadou Saliou Bâ sis à l’unité 19 des Parcelles Assainies. A cette époque, elle habitait aux HLM Grand Médine. Lorsque sa famille a déménagé à Keur Massar, elle m’appelait souvent au téléphone », a-t-il expliqué face aux enquêteurs. Avant de poursuivre : « Il y a pratiquement 20 jours, elle m’a rendu visite à mon lieu de travail. Ce jour-là, j’ai tout fait pour la persuader de rentrer chez elle alors qu’il faisait nuit. Mais elle a refusé. Ne pouvant pas la laisser, j’ai dû l’héberger avec l’aide d’un ami qui a bien voulu nous permettre de passer la nuit sous sa « pergola » à l’unité 15 des Parcelles Assainies avant qu’un autre ami ne me prête sa chambre où nous avons passé 4 nuits » a-t-il expliqué
 
Mercredi 8 Août 2018
Dakar actu




Dans la même rubrique :