Pêche Artisanale : Le ministre dégage une enveloppe de 202 millions pour répondre aux aspirations des acteurs.


Le ministre des pêches et de l'économie maritime, Papa Sagna Mbaye a rencontré ce lundi les Comités locaux de la pêche artisanale (CLPA) du Sénégal dans le cadre de concertations et d'études des problématiques dont souffre ce secteur clé de l'économie Sénégalaise. Selon lui, ils ont ensemble travaillé sur une méthode basée sur le brainstorming où il y avait une collecte d'informations venant de la base des praticiens, des gens du métier du milieu qui matin, midi et soir, bravent intempéries et tempêtes pour affronter cette grande inconnue qu'est la Mer.

Lors des discussions qui ont duré environ huit (8) tours d'horloge, les pêcheurs, mareyeurs et femmes transformatrices qui ont assisté à la cérémonie ont fait part des maux qui assaillent leur secteur d'activités. 
Ainsi le ministre, lors de son discours de clôture, a déclaré que des solutions ont été trouvées pour plus d'un tiers de leurs préoccupations.    "Ces gens-là sont confrontés à de sérieux problèmes. Nous allons faire la restitution. Nous avons enregistré leurs maux. Et nous avons trouvé des solutions. Mais, je précise aussi que nous sommes tombés d'accord que nous ne pouvons pas trouver des solutions à tous ces problèmes dans un an", a-t-il signalé, assurant que les autres défis à relever feront l'objet d'une réunion, sous 8 thèmes entre les techniciens du département qui prendront en charge ces problèmes techniques et essayerons d'apporter des solutions techniques.

Pour la plaidoirie des comités locaux de la pêche artisanale (CLPA) du Sénégal consistant en l'érection d'un autre port de pêche, le ministre a soutenu la cause. Aussi, dira-t-il, "nous devons avoir un deuxième port de pêche. Aujourd'hui, nous n'avons que le Mole 10. Nous sommes en train de discuter, mais c'est un impératif d'avoir un deuxième port de pêche pour ce pays quel que soit le lieu", a estimé le ministre devant le monde de la pêche artisanale dans ses locaux à Diamniadio.

Quant aux financements et subventions des acteurs de la pêche artisanale, le ministre Papa Sagna Mbaye révèle que son département a dégagé une enveloppe de 202 millions pour répondre à leurs aspirations. "Nous avons 41 comités locaux pour le développement de la pêche artisanale. Chaque CLAP recevra 2 millions. Ce qui fera 82 millions. Dorénavant, une augmentation de 50 millions par an sera allouée à ce bureau national de Clpa qui a besoin de moyens pour se déplacer, pour fonctionner mais également pour payer le personnel d'appui", dit-il, poursuivant notamment qu'une enveloppe de 50 millions est dégagée pour les femmes transformatrices et 20 millions de francs CFA de subvention seront accordés au bureau national du quai de pêche.

Les gilets de sauvetage qui auparavant étaient subventionnés seront désormais, servis aux pêcheurs gratuitement pour sécuriser les embarcations. "Pour l'année 2024, nous allons commander 60 000 gilets qui seront distribués aux Clpa gratuitement. Donc, quatre (4) fois plus que ce qui a été commandé cette année. Parce que nous savons que c'est une population extrêmement importante. Un gilet de sauvetage peut sauver une vie. Donc il n'y en aura jamais assez et il n'y en aura jamais  trop", a conclu Pape Sagna Mbaye, ministre des pêches et de l'économie maritime.
Mardi 5 Mars 2024
Dakaractu




Dans la même rubrique :