Passation des marchés publics : Le MEDD se conforme à la réglementation en la matière


Le ministère de l’environnement et du développement durable à travers sa cellule de passation des marchés publics, a entrepris une mise à niveau des agents du ministère qui interviennent dans le processus de passation et d’exécution des marchés. Un atelier de deux jours a été organisé à cet effet à Saly. L’objectif selon Mamadou Faye,  coordonnateur de la Cellule de passation des marchés (CPM) du MEDD étant de partager certaines informations sur les marchés publics et de mettre à niveau les acteurs.
« Vous conviendrez avec moi que les audits 2017 de l’ARMP ont eu à formuler des recommandations qui devront sans doute être partagées, discutées et faire l’objet d’appropriation par les différentes parties prenantes. À la suite de l’audit, il nous a été donné de constater des insuffisances dans le déroulement des procédures de passation. En outre, il est souvent noté un renouvellement des acteurs qui interviennent dans la chaîne de commande. Fort de ce constat, la CMP/MEDD, dans le cadre de sa mission d’encadrement et d’appui technique, procède chaque année à l’identification des besoins en formation et propose des thématiques qui font l’objet de renforcement de capacités. C’est ce qui justifie la tenue de cet atelier de partage et surtout de mise à niveau des agents du MEDD qui s’inscrit dorénavant dans l’agenda du ministère », a-t-il dit.
Venu représenter le Ministre Abdou Karim Sall, le SG a rappelé que le Ministère de l’Environnement et du Développement durable, dans sa Lettre de politique du secteur de l’environnement et du développement durable, (LPSED, 2016-2020), formulée de façon consensuelle et participative, "s’engage résolument à créer une dynamique nationale pour l’amélioration de la gestion  de l’environnement et des ressources naturelles, l’intégration des principes du développement durable dans les politiques et le renforcement de la résilience des populations aux changements climatiques.  Pour l’atteinte de ces objectifs, une approche basée sur la gouvernance et le renforcement des compétences est une impérieuse nécessité. À cet égard, de nouveaux défis s’imposent aux acteurs, dans le cadre de la réforme institutionnelle en cours dans notre département. " 
Il a donc dans la même lancée, insisté sur la nécessité d’une adaptation "à la dynamique des réformes en cours pour nous mettre à niveau constamment et garantir notre efficacité. "
Jeudi 18 Juillet 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :