Pas de candidates retenues pour la présidentielle : La Plateforme de veille des femmes pour la Paix et la Sécurité "Ettu Jamm" s'indigne

Les candidats qui compétiront à l'occasion de la présidentielle du mois de février prochain sont tous issus de la gent masculine. Les trois femmes qui étaient en lice pour participer à ces joutes électorales ont été victimes du parrainage. Ce qui ne semble pas plaire à la Plateforme de veille des femmes pour la paix et la sécurité "Ettu Jamm". En marge d'un point de presse qu'elle donnait ce samedi pour appeler les acteurs politiques à la retenue, cette organisation féminine n'a pas caché son amertume face à ce que d'aucuns ont appelé une injustice faite aux femmes. Pour leur présidente, c'est la conséquence d'une société patriarcale où les hommes continuent d'imposer leurs voix. Pourtant, souligne Penda Seck Diouf, les femmes qui ont été écartées de la course ont le background nécessaire pour prendre les rênes du Sénégal. Malheureusement, Aïssata Tall Sall, Aïda Mbodj et Amsatou Sow Sidibé vont suivre du haut de la tribune la compétition électorale, en attendant que la société soit prête à accepter un leadership féminin. D'après Penda Seck Diouf, un travail de sensibilisation doit être fait à ce niveau.


Samedi 12 Janvier 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :