Parrainage : "Nous n'avons aucun problème par rapport à ce que la CEDEAO a dit ou pas !" (Oumar Guèye, porte-parole du gouvernement)

Pour le porte-parole du gouvernement, Oumar Guèye, la loi sur le parrainage adoptée au Sénégal le 20 avril 2018, ne devrait souffrir d’aucune contestation puisque légale. Autrement dit, l'État du Sénégal ne compte pas se débarrasser de son parrainage. Malgré l’arrêt rendu le 28 avril, par la Cour de justice de la CEDEAO qui estime que le système de parrainage adopté pour la présidentielle de 2018 « viole le droit de libre participation aux élections. »


Pour rappel, le parrainage indique que tout candidat à la présidentielle doit s’assurer le parrainage d’au moins 0,8 % (contre 1% avant) soit 62.000 parrains dans au moins 7 régions du Sénégal.


Jeudi 29 Avril 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :