Parrainage : Le Frn hausse le ton contre le blocage de candidats par les 7 Sages


Parrainage : Le Frn hausse le ton contre le blocage de candidats par les 7 Sages
Le Front démocratique et social de résistance nationale (Frn) veut sonner la fin des éliminations de candidats par le biais du parrainage. La Conférence des leaders du dudit front réunie ce dimanche 30 décembre 2018 s’est vivement indignée de cette récurrence de rejet de parrainages dont font l’objet les candidats au Conseil constitutionnel. Après avoir ‘’constaté que les candidats à la candidature pour l’élection présidentielle du 24 février 2019 défilent devant le Conseil constitutionnel pour s’entendre communiquer des statistiques sur les parrainages qu’ils ont déposés’’, les leaders réunis au sein de cadre ont indiqué qu’ils n’accordaient ‘’aucun crédit à ces chiffres et les rejette systématiquement quel que soit le résultat auquel ils ont pu conduire pour les candidats concernés’’, renseigne un communiqué parvenu à Dakaractu.
 
Dans ce document qu’il a signé, d’ailleurs, Moctar Sourang, le coordonnateur du Frn d’évoquer la mise en branle d’une politique d’élimination des éventuels adversaires d’un président sortant. ‘’Nous constatons que le régime de Macky Sall est dans une stratégie d’élimination de ses adversaires à la présidentielle, selon la méthode en cascades : D’abord élimination immédiate de certains candidats pour des motifs aussi fallacieux les uns que les autres et mise en sursis des autres pour les éliminer au fur et à mesure des étapes suivantes’’, fustige-t-il.
 
Face à cette situation, le Frn dit lancer ‘’un appel à toutes les citoyennes et à tous les citoyens pour une mobilisation massive en vue de barrer la route à Macky Sall qui est en train de réunir toutes les conditions pour installer le chaos dans notre pays en voulant forcer le passage pour une élection dès le premier tour lors d’un scrutin préprogrammé’’.
M. Sourang et ses camarades, d’annoncer le rejet, ‘’encore une fois, du parrainage et de toutes les opérations de vérification en cours et ultérieures sur cette question. Ils disent considérer que tous les candidats qui ont déposé la caution doivent participer à l’élection présidentielle de février 2019’’.
 
La conférence des leaders a aussi rappeler que, ‘’déjà dans la lettre adressée au Conseil constitutionnel le jeudi 27 décembre 2019, le Frn avait clairement indiqué que les résultats des vérifications effectuées n’engageaient pas ses membres notamment à cause du fait inadmissible qu’aucun candidat autre que le Président sortant n’a pu disposer du fichier électoral qui doit servir de base à la vérification des parrainages. Il s’y ajoute que le logiciel adopté n’a jamais fait l’objet de restitution devant les candidats pour recueillir leurs observations et préoccupations’’.
 
De plus, poursuivent-ils, ‘’certains candidats ont été interdits d’accès à la salle de vérification et le Conseil n’a pas permis à certains représentants de poser des questions et à d’autres, il a fourni des réponses laconiques, incomplètes et donc insatisfaisantes sur les chiffres communiqués. Enfin l’origine et la fiabilité des données utilisées n’ont fait l’objet d’aucune certification’’. 
Lundi 31 Décembre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :