Parcelles Assainies : Opérations de désinfection et de désinsectisation des lieux de culte


Procéder au nettoiement des lieux de culte et établissements scolaires de la Commune d’arrondissement des Parcelles Assainies (Capa), c’est la mission que s’est assignée Khady Diop Sow, présidente des femmes du Réseau And Liguey de ladite localité. Celle-ci, accompagnée ce dimanche de femmes et de jeunes, a procédé au lancement des Opérations de désinfection et de désinsectisation des lieux de culte des Parcelles Assainies. Dans sa mission, ledit réseau renforcé par des jeunes de l’Unité 26, dit viser le nettoiement des 72 mosquées, de l’église et des écoles publiques de ladite commune. 

Le leader de cette entité, acteur politique, membre du parti au pouvoir, a mis à profit cette première journée pour légitimer ce choix de nettoyer au lieu de distribuer du riz. ‘’On parle d’hygiène publique. Le président Macky Sall avait lancer un appel dans ce sens pour un ‘’Sénégal, pays propre’’ et pour un ‘’Dakar, ville propre’’. Quand on a entendu cet appel, comme cela était inscrit dans nos activités, nous nous sommes engagés à aller nettoyer les lieux de culte (mosquées, église) et écoles de la commune. Ce sont tous des lieux de rassemblements populaires. Et ce, pour des opérations de désinfection, désinsectisation, bref un lavage à grande eau. C’est ce que nous avons initié aujourd’hui’’, a dit Mme Sow.

En tant que citoyens, Khady Diop Sow et ses soutiens, disent s’être ‘’investis dans le nettoiement des locaux de la police des Parcelles Assainies qui étaient récemment gravement inondés. Après cela, il nous est venu à l’idée de poursuivre cette action dans ces sites publics. Ce matin nous avons entamé nos activités au niveau des mosquées de l’Unité 26 des Parcelles Assainies. Ce qui nous pousse dans cette initiative c’est qu’on a compris que les microbes foisonnent durant l’hivernage, idem pour les moustiques dans cette commune d’arrondissement à cause d’innombrables dépôt d’ordures et de flaques d’eau stagnantes etc... Une situation qui favorise les maladies comme le paludisme, les cas de grippe etc... Ce sont des situations qui peuvent causer certaines pathologies comme la tuberculose’’.

C’est dans le cadre du développement social que nous sommes ici pour procéder au lancement de la 17e édition du lancement des opérations de désinfection et de désinsectisation des lieux de culte des Parcelles Assainies. Nous ne voulons pas en arriver là. Nous nous sommes ainsi mobilisés pour désinfecter ces bactéries. Ce qui favoriserait de meilleures conditions de vie des populations. Ce sont des initiatives que nous entreprenons chaque année, avec des moyens propres et le soutien des bonnes volontés. Mais nous invitons également la mairie des Parcelles Assainies et le ministre d’Etat, Mbaye Ndiaye tout comme le coordonnateur des Parcelles Assainies, Amadou Ba, à venir nous accompagner dans cette initiative au profit des populations. Cela nous le faisons et pour eux, qui en sont les responsables politiques, et pour nous qui vivons dans la localité. Cette localité  demeure notre fief, notre terroir. Nous ne lésinerons pas sur les moyens pour servir notre population; nous allons nous investir en attendant l’accompagnement des bonnes volontés’’. 

Le Réseau and liguey s’est félicité de cette action qui en est à sa 17e édition. La présidente d’indiquer que ‘’cette année nous avons ciblé ces édifices publics et voulons rendre sains tous ces milieux de rassemblement. Dans notre programme, nous entendons prendre en charge tous ces édifices existant de l’Unité 1 à 26. Ce programme vient d’être entamé aujourd’hui qui est le premier jour de lancement. Ainsi toutes les 72 mosquées, les écoles et l’église seront pris en charge. Nous voulons réduire à zéro le nombre de microbe existant dans ces sites de rencontre. Nous appelons les acteurs politiques à adopter ce modèle d’action sociale profitable à toutes les populations. Nous savons que ces acteurs-là œuvrent dans l’action sociale, mais nous estimons que ce n’est pas assez. Il en faut davantage. Les populations doivent sentir que les acteurs politiques sont à leurs côtés. Et cela ne passe pas simplement par les dons occasionnels de denrées alimentaires comme le riz. Mais il leur faut être à l’écoute des populations..."
Dimanche 29 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :