Parc de Djoudj : "L'avancée du front rizicole constitue une menace pour les espèces" (Colonel Abdoulaye Diop)

S'étendant dans une superficie de 16 000 hectares, le parc de Djoudj est aujourd'hui menacé par les profondes mutations économiques, sociales et environnementales.
"Il y a la pression de la pêche illicite, mais aussi il y a d'autres types de menaces qui sont plus difficilement contrôlables", informe le Colonel Abdoulaye Diop, Directeur des parcs nationaux du Sénégal.
À cela s'ajoute l'avancée du front rizicole qui transforme l'habitat. Ce qui fait qu'il "va falloir agir puisque que plus on dégrade l'environnement aux alentours, plus les ressources qui sont conservées à l'intérieur sont des richesses", estime le colonel…


Mercredi 16 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :