Pape Diop : « Les gesticulations des personnes qui rejoignent Macky Sall ne nous ébranlent pas. C’était pareil sous Diouf et Wade, mais cela n’a pas empêché leurs défaites »


A l’orée de la présidentielle de février prochain, nombreux sont les dignitaires de l’opposition qui ont décidé de tourner casaque pour se ranger du côté du pouvoir. Cette cascade de départs n’est pourtant pas révélatrice d’une victoire de Macky Sall et de ses alliés à la prochaine échéance électorale. C’est en tout cas la conviction de Pape Diop. 

Le président de la Convergence démocratique/Bokk Gis Gis qui présidait la Conférence de la Convergence des jeunes de son parti à Pikine, a rappelé qu’à la veille des élections de 2000, l’opposition d’alors avait enregistré une vague de départs qui n’a pas empêché la chute de Diouf. Pape Diop d’ajouter que le même scénario s’est reproduit avec Abdoulaye Wade qui a dévalisé son opposition entre 2010, 2011 et 2012 avec le même résultat, c’est à dire la défaite du Pape du Sopi. 

« Donc ces quelques gesticulations de personnes qui rejoignent Macky Sall ne nous ébranlent pas. Nous restons zen et nous mettons en face de lui pour le bouter hors du pouvoir le 24 février 2019 », rassure Pape Diop qui dit être disposé à travailler avec tout le monde, excepté les « adeptes du clair-obscur ». 
Samedi 22 Décembre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :