Pape Abdoulaye Seck explique les mesures prises pour une bonne campagne


Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Pape Abdoulaye Seck a souligné que le fait de "tout vouloir exporter ne va pas régler la situation actuelle de la commercialisation de l’arachide", a appris l’APS.

"Avec ce niveau de production record jamais atteint depuis des décennies, dépassant même les prévisions, vouloir tout exporter ne va pas régler la situation actuelle de la commercialisation de l’arachide, de même que toute la production ne peut être destinée uniquement aux huiliers" a dit Pape Abdoulaye Seck dont les propos sont rapportés par un communiqué.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural expliquait vendredi aux acteurs les différentes mesures prises par le chef de l’Etat pour un bon déroulement de la campagne de commercialisation de l’arachide, renseigne la source.

Le docteur Pape Abdoulaye Seck a précisé que "les solutions idoines, prises pour permettre un bon déroulement de la campagne de commercialisation de l’arachide, concernent, entre autres, la suspension de la taxe à l’exportation et non sa suppression, pour la présente campagne, la validation du protocole Etat/huiliers en vue de protéger le tissu industriel national et le problème des opérateurs privés stockeurs lié à la dette et au financement".

Le communiqué fait ressortir que le ministre a invité l’ensemble des acteurs, exportateurs et huiliers à s’impliquer davantage "pour arriver à une meilleure pénétration du marché".

Il rapporte que "visiblement très satisfaits de ces importantes mesures, l’ensemble des acteurs (Copega, Fnopst, Msd, forces paysannes, producteurs, huiliers, etc.) ont tenu à remercier vivement le président de la République et la tutelle qui viennent de réaffirmer la haute priorité accordée au secteur agricole comme moteur de croissance et d’inclusion sociale".
Dimanche 24 Décembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :