Paix et sécurité en Afrique subsaharienne : Vers une « africanisation » des plans de riposte pour une gestion inclusive de la crise.


Pour mieux faire face à l’insécurité et à l’instabilité dans la zone du Sahel en Afrique de l’Ouest, une rencontre régionale a été organisée ce mercredi à Dakar, par la Fondation Friedrich-Ebert-Stiftung bureau Sénégal, autour du thème : « Du sursaut militaire au sursaut politique et civil : Quelles sont les positions africaines pour une paix et une sécurité durables en Afrique de l’Ouest et au Sahel ? » 

Pour Mouhamadou Moustapha Ba, le chargé des programmes au bureau de la paix et sécurité, « Pendant longtemps on a privilégié des réponses purement sécuritaires … Depuis quelque temps on demande à la société civile de donner son avis et de participer à la décision. »

 

Ainsi, il a été beaucoup question de la nécessité de changer de paradigme dans la gestion de la question sécuritaire en Afrique. Et, de tendre vers une nouvelle approche, à travers, entre autres, une mutualisation des actions et stratégies au niveau national, international et sous régional... 

 

Sous la présence d’une large palette de panélistes et d’experts venus de la sous-région, cette rencontre qui s’est tenue en semi présentiel avec la visioconférence en appui, a permis d’aborder diverses questions dont le rôle que doivent réellement jouer les institutions Africaines (Union africaine, CEDEAO, G5 Sahel..) dans ce processus primordial…

Mercredi 28 Juillet 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :