Paiement des frais de scolarité indus aux élèves du privé : Me Massokhna Kane dénonce un acte basé sur « l'illégalité »


Défendant les droits et intérêts des consommateurs, l'association Sos Consommateurs, en collaboration avec les parents d'élèves, des organisations d'enseignants, des organisations de la société civile et d'autres associations de consommateurs, a tenu un point de presse pour alerter une énième fois pour parler sur la situation des écoles privées. 

En réalité, ces dernières ont décidé de faire payer les 3 mois de frais de scolarité au début de la covid-19, aux parents d'élèves. Une décision jugée illégale, selon l'avocat et par ailleurs, président de Sos
Consommateurs, Me Massokhna Kane. D'après la robe noire, " ces écoles privées n'ont pas le droit de faire payer aux parents ces trois mois pendant lesquels les écoles étaient fermées".

D'autre part, Sos Consommateurs constate avec regret que ces écoles puissent user de menaces telles que la rétention de notes et le refus de réinscription. Ce qui a conduit d'ailleurs à la signature forcée de lettres d'engagement par certains parents ne voulant pas compromettre l'avenir de leurs enfants.

Considérant que ces écoles n'ont pas dispensé de cours pendant la période de la pandémie, Me Massokhna Kane et ses collaborateurs interpellent l'État et en particulier le ministre de l'Éducation nationale pour prendre ses responsabilités face à cette situation qui risque de mettre en jeu l'avenir des enfants. 
Jeudi 10 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :