Paiement des bourses : « Il ne doit pas y avoir de retard, le PR et son gouvernement en sont d'accord mais... » (Abdou Latif Coulibaly, SG du Gouvernement)


Les troubles qui secouent le milieu universitaire ces derniers jours étaient au centre des discussions dans "l'Entretien" hebdomadaire de Dakaractu qui recevait ce 22 avril, le ministre, Secrétaire général du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly.

Dans les échanges, les exigences estudiantines parmi lesquelles le retard dans le paiement des bourses qui mène périodiquement à la contestation, ont été inspectées. Donnant son point de vue, l'ancien ministre de la culture a avancé des garanties sur l'attention particulière que le Chef de l'État, Macky Sall, accorde à la satisfaction de cette demande estudiantine.

"Il ne doit pas y avoir de retard, le Président de la République et son gouvernement en sont d'accord", a-t-il dit en précisant : "J'ai plusieurs fois été témoin des instructions du président de la République lesquelles insistaient à chaque fois, sur le paiement à temps des bourses d'études", a expliqué Abdou Latif Coulibaly. À en croire l'ancien ministre de la culture, il faut voir ce retard dans la remise des bourses aux ayants droit d'autres  paramètres à prendre en considération.
"Les procédures de paiement allient d'une part le gouvernement et d'autre part les banques partenaires. Le retard peut venir de chaque côté des parties, mais faut-il convenir qu'il ne doit pas y avoir de retard", a confié le porte-parole de la présidence.

Invitant à tendre vers des réflexions sur de meilleurs ajustements, Abdou Latif Coulibaly a également exposé les efforts de l'État pour améliorer les conditions d'études de l'étudiant sénégalais.

"A notre époque, nous faisions la queue pendant 3 jours d'affilée pour pouvoir percevoir la bourse, aujourd'hui, les choses ont évolué, le paiement se fait par guichet automatique, c'est le mandatement qui tarde", a expliqué le secrétaire général du gouvernement.

Sur les scènes de violence relevées ces derniers jours à l'université Cheikh Anta Diop et ayant conduit à une mort d'homme, le ministre a exprimé ses regrets et appelle à une cohésion entre apprenants et maintenir le débat d'idées qui, croit-il doit triompher dans le milieu universitaire...
Jeudi 22 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :