PUDC, PUMA, PROMOVILLES : Abdallah Dionne vend le programme de « rattrapage infrastructurel » du Sénégal


Trois mois après sa reconduction à la tête du gouvernement, Boun Abdallah Dionne, ainsi que vous le suivez en direct sur Dakaractu, de la tribune du Parlement, partage sa feuille de route avec les
Sénégalais. Le Premier ministre a mis l’accent sur le « rattrapage infrastructurel démarré avec le Pudc, le PUMA et PROMOVILLES pour l’égalité des chances et des conditions de vie décentes pour tous ».
Ainsi, il a expliqué que grâce au Pudc (Programme d’urgence de développement communautaire), près de 1000 km de pistes sont  en phase de finalisation dont 600 déjà terminées permettant le désenclavement
de 552 villages dans le pays et  impactant la vie de 380 000 personnes. A l’en croire, ce programme a permis la réalisation de près de 229 forages déjà fonctionnels, 91 châteaux d’eau sur 153 prévus et
104 systèmes d’adduction d’eau permettant à 500 villages sénégalais d’avoir accès à l’eau potable pour couvrir les besoins de 200 000 emplois dans toutes les régions avec à la clef plus de 1600 emplois
directs créés. Dans le même  créneau de réalisations, il verse l’électrification de 466 villages dont les chantiers sont engagés et de  34 centrales solaires photovoltaïques déjà installées.  Sur 5079
équipements post-récolte prévus,  3401 déjà livrées aux femmes organisées en comités de gestion, renseigne le Pm, qui ajoute que ce programme sera renforcé avec 1000 unités. Tout cela, explique Boun Abdallah Dionne, est possible grâce à une enveloppe de 120 milliards de F Cfa entièrement décaissés par l’Etat du Sénégal, soucieux d’un «modèle de développement inclusif et solidaire ». Le Pudc sera
consolidé pour sa phase 2 par un financement additionnel de 300 milliards de F Cfa, dont 112 milliards provenant des partenaires techniques et financiers de l’Etat.
Pour ce qui est de PROMOVILLES, réalisé en cohérence avec le PUDC, pour l’amélioration durable du cadre de vie en milieu urbain, ses actions sont centrées sur  une densification de la voirie, le développement d’un système d’assainissement des eaux usées et pluviales, l’éclairage public et la réalisation d’aménagements paysagers qui valorisent le patrimoine des localités  et le cadre de
vie des populations en complément du programme Ville verte exécuté directement par le gouvernement.
A titre pilote, PROMOVILLES a bénéficié d’une dotation initiale de 74 milliards de F Cfa pour la réalisation dans 13 villes de 103 km de voirie y compris le drainage des eaux pluviales,  l’éclairage public
pour davantage de sécurité et les aménagements paysagers. Ce programme héritera de 84 milliards de F Cfa pour sa phase 2 en vue de la réalisation de 63 km de voiries assainies et éclairées à Dakar. Il
concerne aussi le reprofilage et la couverture du Canal-Ouest de Rufisque et l’aménagement du Bassin versant  de Malika et Yeumbeul.
Last but not least, le PUMA qui vise la modernisation des axes et territoires frontaliers  avec leur désenclavement routier, maritime et téléphonique. Sous ce rapport, il sera réalisé dans  10 régions des
infrastructures sécuritaires grâce à la bagatelle de 593 milliards sur un horizon de neuf ans, dont 222 milliards déjà alloués à la phase triennale démarrée en 2017. 
Mardi 5 Décembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :