PSG, Fair-Play Financier : l’enquête de l’UEFA s’accélère !

Visé par une enquête de l'UEFA concernant le respect du Fair-Play Financier, le PSG se trouve dans le viseur de l'instance européenne. Une nouvelle étape aurait été franchie ce jeudi dans cette affaire.


L’UEFA ne plaisante pas avec le fair-play financier, surtout quand cela concerne le PSG et son mercato estival XXL. Depuis septembre dernier, l’instance européenne avait ouvert une enquête visant le club parisien et sa faculté à respecter les règles en vigueur concernant son FPF. Une démarche qui n’a pas forcément été bien accueillie à l’époque par les hautes sphères parisiennes, désireuses cependant de montrer pattes blanches dans cette encombrante affaire. Le président du Paris Saint-Germain Nasser Al-Khelaïfi rappelait lors de la présentation officielle de Kylian Mbappé, que les bureaux du club étaient grands ouverts pour recevoir les membres de l’UEFA et collaborer sur le sujet.
Ce jeudi, il semblerait que l’enquête se soit accélérée et pas forcément dans le bon sens pour le Paris SG. Selon l’Equipe, les dirigeants du club francilien auraient été auditionnés ce jeudi au siège de l’instance européenne à Nyon. Objectif de cette démarche, obtenir des explications sur la faculté parisienne à respecter ses engagements vis-à-vis du Fair-Play Financier malgré l’arrivée de Neymar et ses 222 millions d’euros et le prêt avec option d’achat de Kylian Mbappé (145 millions d’euros plus 35 millions de bonus). Le PSG a d’ailleurs dû inclure dans ses comptes du présent exercice la venue de Mbappé comme stipulé lorsqu’il s’agit d’un prêt avec option d’achat obligatoire.
Pour tenter de défendre son mercato estival XXL, les pensionnaires du Parc des Princes auraient donc mandaté en Suisse Jean-Claude Blanc, directeur général, et Victoriano Melero secrétaire général. Ces derniers se seraient expliqués devant les experts financiers de l’ICFC. C’est la première audition parisienne depuis l’ouverture de l’enquête de l’UEFA liée à la « conformité du club avec l’exigence de l’équilibre financier, en particulier à la lumière de son activité de transfert récente ». Déjà rattrapé par la patrouille en 2014, le PSG risquerait une exclusion d’un an des compétitions européennes si son erreur était avérée.
Vendredi 6 Octobre 2017




Dans la même rubrique :