PROPOS SUR PV DE TOS : Qui a demandé 10 millions de dollars à Sudatel ?

Libération révèle la déposition sur procès-verbal de Thierno Ousmane Sy lors de son interrogatoire dans le cadre de l’affaire Sudatel et croise ses propos avec les révélations de l’enquêteur de la Banque mondiale.


PROPOS SUR PV DE TOS : Qui a demandé 10 millions de dollars à Sudatel ?
«Non, je n’ai pas reçu la somme de 10 millions de dollars de Monsieur Kéba Keinde. Ce montant correspond à un mail repris par le journal ‘’La Gazette’’ et qui réclamait pour des tiers le paiement de 10 millions de dollars Us pour des prestations. J’avais à l’époque le devoir de vérifier que l’adjudicataire provisoire de la licence n’avait pas été en conflit avec un tiers qui pourrait exposer sa solvabilité. J’ai donc vérifié en appelant Sudatel pour savoir de quoi il s’agissait. À l’issue de cette conversation, Sudatel avait compris que l’Etat n’avait pas identifié celui qui réclamait ces sommes dans le processus et qu’il n’y avait donc pas lieu de payer ces 10 millions de dollars Us. Ce qui n’a jamais été fait et donc jamais perçu par qui que ce soit. »
C’est ce qu’avait déclaré, sur PV, Thierno Ousmane Sy lors de son interrogatoire en date du 10 juillet 2012, à 17 heures 00 minute.
Comme on le constate, Thierno Ousmane Sy nie les faits qui lui sont reprochés mais reconnaît que quelqu’un qui n’aurait pas pu être identifié avait réclamé 10 millions de dollars à Sudatel.
Les déclarations de l’ancien conseiller en NTIC du président Abdoulaye Wade combinées aux révélations contenues dans le rapport de la Banque mondiale permettent de comprendre cette affaire.
Le même jour, Thierno Ousmane Sy a été prié de préciser s’il avait bénéficié de flux financiers en provenance de Londres. Il répond par la négative et affirme, lorsqu’on lui demande s’il connaît la société Platinium Services : « Ce nom me dit quelque chose. Je l’ai vu apparaître dans les rapports financiers que mes comptables m’ont présentés ».
Or, selon l’expert de la Banque, les informations données par la FIU des Seychelles parlent d’une société Trident UK à Londres contrôlée par Amadou Arona Sy, le frère de Thierno Sy qui a reçu un virement de 7,2 millions de us $ en provenance des Seychelles depuis un compte d’une société Platinum également contrôlée par son frère sur un compte en son nom propre ouvert aux USA auprès de la banque B B&T.
Mais Amadou Arona Sy a aussi constitué une société à Londres de droit anglais, la Trident Associates llp, qui disposait de deux autres comptes ouverts auprès de la Barclay’s aux Seychelles : les comptes n° 0387659358 et 0387660453.
Mercredi 7 Février 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :