PROCÈS DU MAÎTRE CORANIQUE DE NDIAGNE / Serigne Mountakha dépêche un émissaire à Louga, tempère les ardeurs des talibés et assure de son implication.



Alors que tout le monde redoutait des heurts le 4 décembre prochain à Louga, jour du procès du maître coranique de Ndiagne actuellement en prison pour avoir ligoté ses élèves,  le Khalife Général des Mourides vient, très certainement, de désarmer les plus irréductibles.  

En effet, Serigne Mountakha Mbacké Bassirou  a expressément dépêché Serigne Mame Mor Mbacké Ibn Serigne Fallou Khadim Rassoul pour délivrer un message de paix appelant à la sérénité mercredi prochain dans la capitale du  Ndiambour. Par la voix de  Serigne Mahmadan Mbacké Ibn Serigne Mourtafha Mbacké qui a servi de relai à Serigne Mame Mor Mbacké, le patriarche de Darou miname a montré sa désapprobation de voir les disciples mourides et par extension les musulmans, caillasser le tribunal de Louga (comme cela a été le cas la semaine dernière) ou s'aventurer dans des scènes de violence. 

Ainsi fera-t-il dire substantivement ce qui suit :  " le Khalife demande à tous les disciples mourides de s'abstenir de tout comportement désobligeant le jour du procès. Il invite tous les musulmans à rester sereins. Que tout le monde sache qu'il est bien imprégné de l'affaire et qu'il jouera pleinement le rôle attendu de lui. Il est en train de prendre langue avec les autorités.  Son action ne devrait pas être perturbée par des remous quelconques. Il dit que Satan sait profiter à souhait de ce genre de situations pour créer la zizanie. Alors, que les cœurs soient apaisés car la violence n'est jamais petite. Serigne Touba a obtenu tout dans la paix. Quiconque pense que ne pas être capable de contenir sa passion, de grâce, qu'il s'abstienne de faire le voyage sur Louga et qu'il s'évertue à formuler des prières. Encore une fois, il fera le nécessaire au nom de tous les musulmans et au nom de tous les chefs religieux de ce pays. " La déclaration a été faite chez Serigne Pape Codé Lô, dignitaire mouride dans cette région du Sénégal. 

Ce ndigël au calme et à la retenue intervient au moment des appels à la mobilisation étaient déjà lancés par des maitres coraniques de Mbacké,  par leurs collègues de Ndiagne, de Kaolack  et de Louga mais encore par des chefs religieux de la trempe de Serigne Ahmadou Rafa'i Mbacké,  Serigne Mame Mor Mbacké Ndock  etc... Cheikhouna Guèye connaîtra son sort le 4 décembre prochain. 
Lundi 2 Décembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :