POURQUOI UNE ELIMINATION DU SENEGAL ENCORE TRES TOT ?


POURQUOI UNE ELIMINATION DU SENEGAL ENCORE TRES TOT ?
Les lions sont éliminés dès le premier tour du mondial de football « Russie 2018 ». COURAGE A TOUT LE PEUPLE SENEGALAIS ET BRAVO AUX « LIONS » QUI NOUS ONT FAIT REVER MALGRE TOUT ! Pourquoi, dès seulement le premier tour ? Et une élimination au moment où nous y croyons encore le plus. Avons-nous que ce que nous méritons ?
      Mais auparavant, rappelons ce qui fait peut amener une ou des victoires. Il y a l’union des cœurs, la volonté, un bon encadrement, une bonne préparation, la détermination, le courage, la capacité, l’intelligence, la continuité, un bon entraineur, …
On sait que l’Etat a tout fait pour mettre l’équipe dans de très bonnes conditions. Un problème résolu maintenant. Cependant Macky a demandé à Youssou NDOUR seulement et seulement à lui de chanter les lions. Tout en n’empêchant pas aux autres de le faire. Il y a pourtant plusieurs chanteurs, griots capables de chanter nos lions comme ce fut en 2002. Plusieurs groupes de musiciens étaient constitués pour chanter les lions. Voilà pourquoi les autres se sont tus. « Dégno guis sène bop khana ?» L’autre division est encore les deux groupes de supporters pour une seule équipe nationale qui se voyaient comme des ennemis avant, pendant et après les matchs! Du jamais vu. Pire, le « aller Casa » est dans une région où il y a des indépendantistes. GRAVE et il faut oser le dire car demain, on pourrait voir un « Aller Sine Saloum, un retour Djolof, un aller Walo, un retour Fouta, ou un aller/retour X ». Soyons sérieux, unitaire et patriotes : le seul groupe de supporters au Sénégal s’appelle le 12ème GAINDE. Que tout  autre supporter l’intègre. 
       Ya-t-il l’union des cœurs actuellement au Sénégal dans tous les domaines? A vous de juger !
       Avons-nous un bon entraineur ? En tout cas c’était la préférence de la majorité des sénégalais qui l’ont réclamé. Pardon, en tout cas la préférence de sénégalais de par ce qui sortait des médias. Aliou CISSE sur le banc des lions ! Quelle fierté nationale car étant très noir, sénégalais et plein d’histoire. A Chaque fois qu’il apparaissait à l’écran, je me sentais très sénégalais et fier. De toute façon, mon choix d’entraineur est la préférence nationale mais Aliou n’était pas mon choix car inexpérimenté.
         Par ailleurs, personne pourra prouver que le comité « Russie 2018 » sert sincèrement à promouvoir la destination Sénégal. Si oui, dites-moi alors que notre ministère du tourisme ne servirait à rien. Beaucoup de sénégalais y étaient coopté pour ???
        Parlant football on se rend compte sans doute qu’Aliou CISSE n’a pas mis sur les deux derniers matchs ses joueurs à leurs postes habituels. Il a amené quatre attaquants de pointe qu’il n’aura presque pas utilisé ? Pire, à la place on essaie de mettre des excentrés et des milieux de terrain. Ce qui est simplement nulle comme décision. Aujourd’hui, on peut penser que le Sénégal a mieux joué que la Colombie. Cela peut être car stratégiquement, les colombiens ont préféré pour moi de laisser le jeu aux lions sachant qu’avec leurs attaquants, ils mettront au fond des filets les deux ou trois occasions qui les tomberont sur leurs tètes ou pieds. C’est arrivé et Ils l’ont réussi. 
         Et pour le fair-play qui a éliminé le Sénégal? Oui, justement une occasion pour nous sénégalais de mesurer l’importance de la discipline. Tout sénégalais honnête sait bien qu’en général, le japonais est très loin devant plus discipliné que le sénégalais. Qu’il passe devant nous dans ce domaine n’est donc pas une surprise. D’où l’importance d’apprendre à nos petits-enfants la discipline très liée au civisme intériorisé non pas par l’apprentissage de l’hymne national, la connaissance des couleurs du drapeau national, … On devient civique en sachant tôt qui on est, l’histoire de ses ancêtres, ses valeurs propres traditionnelles, … Arrêtons alors d’enseigner à nos petits-enfants un contenu qui tue leur estime de soi dès le bas âge et leur sentiment d’appartenance nationale.
        Cet appartenance nationale ou amour pour son pays ne réside pas malheureusement à la presque majorité des lions sélectionnés dans nos équipes nationales. Ya combien de joueurs de foot qui sont nés et grandis au Sénégal et qui ont l’esprit sénégalais ? Facile donc de savoir qu’ils sont loin d’être prêts à se sacrifier pour notre pays le Sénégal. Certains sont venus car n’éyant pas de place en France ou ailleurs. Certains retournent directement en Europe après l’élimination sans passer par le Sénégal. D’autres n’ont même pas de famille d’accueil au Sénégal. Oustaz Alioune SALL dit qu’« on ne gagnera rien tant qu’on continuera à prendre des joueurs qui n’ont pas peur de rentrer au Sénégal après une mauvaise prestation ; sachant qu’au cas échéant leurs cousins ou freres les leurs diront franchement et sincèrement qu’ils ont mal joué ». Il ajoute en posant la question suivante : « pourquoi, certains joueurs de nawétanes passent la nuit hors de leurs quartiers après de très mauvaises prestations ? » De grâce, qu’on arrête de les sélectionner pour le Sénégal. En fait, ils ne sont pas « sénégalais » et ne croient pas au Sénégal. Ils sont venus espérant seulement enrichir leur carrière.
          Sociologiquement parlant du sport, on se rappelle qu’il était jadis un simple jeu de plaisir ou pour le plaisir. Les sérères luttaient plus qu’après de bonnes récoltes. Aujourd’hui, le sport est devenu une affaire, un business, une mafia, une entreprise, … dirigé par des riches souvent racistes et pour des riches. On comptait plus de 20 000 supporters colombiens contre nos 300 divisés. Ceux-là ont les moyens et sont soutenus par leurs pays riches. Si nous étions plus riches et aussi patriotes, peut-être qu’on serait plus dans les stades. Et à vrai dire, est ce qu’on mérite d’aller plus loin ? Ecoutant beaucoup Père Laye DIAW grâce à mon très cher Papa, « Pa bou Nice » je l’ai entendu dire que « le football te rend que ce que tu lui donne ». En réalité, nous n’avons pas beaucoup offert au football. Le seul exemple suivant suffirait à le justifier : le Sénégal n’a même pas un bon stade de football.
SANS DOUTE, CHERS COMPATRIOTES, NOUS N’AVONS QUE CE QUE NOUS MERITONS ! 
ENCORE DU TEMPS, DU TRAVAIL ET PLUS DE PATRIOTISME ! ÇA N’IRA QU’AINSI!

Ibrahima NDONG,
Sociologue/ supporter des lions du Sénégal
Samedi 30 Juin 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :