PARTENARIAT FONSIS, SAED, PME : 200 millions de francs Cfa alloués à deux PME

La SAED, à travers le FONSIS, a financé à hauteur de 200 millions de francs Cfa deux entreprises évoluant dans le secteur agricole.


PARTENARIAT FONSIS, SAED, PME : 200 millions de francs Cfa alloués à deux PME
Le FONSIS continue de soutenir les Petites et Moyennes entreprises (PME) afin de leur permettre de se développer.
Après que le Fonds Teranga Capital a été doté de 4 milliards de francs Cfa pour financer trois entreprises, le FONSIS a tissé une relation de partenariat avec la Société d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal et des vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED). Un partenariat qui a commencé à porter ses fruits.
A travers le FONSIS, la SAED a financé à hauteur de 200 millions, deux entreprises sénégalaises. Il s’agit de fonds dédié aux acteurs agricoles de la vallée du fleuve Sénégal. Les deux PME bénéficiaires sont Locaser et Badyfood.
La cérémonie de remise des financements s’est tenue, hier, à la Foire de Dakar en présence du Pca du FONSIS, Me Nafissatou Diop Cissé, et du Directeur général, Ibrahima Kane. Ce dernier, dans son discours, a rappelé que la loi portant création du FONSIS leur confère la mission principale de promouvoir le rôle de l’Etat du Sénégal en tant qu’investisseur partenaire du secteur privé en particulier les PME.
« Notre gouvernance nous demande de consacrer jusqu’à 20 % de nos ressources aux PME », a déclaré M. Kane qui soutient que cette année un accent particulier a été mis au déploiement des instruments d’intervention dans ce secteur. 
Poursuivant, il a dit que l’investissement en capital est particulier. « Il s’agit pour l’investisseur d’être actionnaire au même titre que le promoteur, de prendre les mêmes risques, d’investir sans garantie. Et qu’ensuite, cet investissement et ce travail commun permettent à l’entreprise d’aller chercher de la crédibilité, du financement auprès des autres banques, de la garantir auprès du FONGIP. Et si tout se passe bien de le racheter à la fin de la paillote d’incubateur et de continuer son développement. »
Selon lui, le FONSIS comprend que le défi de l’agriculture aujourd’hui ne peut se passer de l’augmentation d’une capacité d’investissement. L’agriculture, telle qu’elle est définie aujourd’hui, est un des domaines d’investissement nécessitant plus de capitaux.
« Notre agriculture est en train de changer. Et, dans ce cadre, le FONSIS sera au côté des promoteurs, des politiques publiques et des institutions sans lesquelles nous ne pouvons pas intervenir ni avoir la visibilité technique », sou- tient-il.
Pour le Directeur de la SAED, Samba. Nd. Ka, c’est dans un contexte de raréfaction des investissements direct dans nos pays, combiné à la faiblesse du secteur privé industriel et local également aux besoins structurants que le président de la République a décidé de mettre en place le FONSIS.
« Cette structure a mis un fonds de 1 milliard destiné aux PME de la vallée du fleuve Sénégal pour leur permettre de participer à l’effort national d’atteinte d’auto-suffisance en riz », a-t-il indiqué avant de réaffirmer la disponibilité de la SAED à accompagner les bénéficiaires pendant la mise en œuvre de leur projet.

 
 
Mercredi 27 Décembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :