PAIX ET SÉCURITÉ : Mimi Touré distinguée Championne par le Groupe de Travail des Nations Unies en Afrique de l’Ouest


Deux mois après la commémoration en juin dernier de ses 10 ans d’existence, parrainée par la Présidente du Conseil Économique, Social et Environnemental (Cese), des Cadres du Groupe de Travail des Nations Unies en Afrique de l’Ouest se sont déplacés ce vendredi 16 Août 2019 au siège du Cese pour décorer Mme Aminata Touré au titre de Championne dans la lutte pour la Paix et la Sécurité au nom des 17 pays qui se sont réunis en juin dernier ici au Sénégal. Réagissant à cette distinction, Mme Aminata Touré a remercié véritablement le groupe de travail des Nations Unies sur Femmes, Jeunes, Paix et Sécurité en Afrique de l'Ouest et du Sahel qui est composé de 17 pays et qui travaillent pour la résolution 13/25 des Nations portant sur l'implication et la participation des Femmes dans la prévention, la gestion et le règlement des conflits et les résolutions connexes qui intègrent la jeunesse. Revenant sur leurs travaux tenus les 25 et 26 juin dernier, Mme Aminata Touré pense que les recommandations que le Groupe a formulées rentrent en parfaite cohérence avec la Stratégie de la Cedeao adoptée par le Sénégal en Septembre 2010, à la réunion de haut niveau des ministres de la Famille et du Genre de la Zone Cedeao et du Sahel, portant sur les stratégies de mise en œuvre de la résolution 1325. « Nous espérons que les conclusions de votre atelier sous-régional vont participer à créer les conditions d’une meilleure participation des femmes et des jeunes à la prévention et la résolution des conflits dans notre sous-région ouest africaine tant éprouvée ces derniers temps par les conflits politiques, ethniques sur fond de terrorisme, d’extrémismes violent », soutient la Présidente du Cese. Qui, martèle d’ailleurs que pour le Sénégal, « le Président Macky Sall, conscient de la valeur de la participation des femmes et des jeunes à la construction, la promotion et la protection de la culture de paix et de stabilité, a ordonné récemment la réactualisation du Plan d’Action national du Sénégal portant sur la résolution 1325 du Conseil des Nations Unies et de ses résolutions connexes relatives à l’implication à tous les niveaux des femmes à la prévention, à la gestion des conflits et à la reconstruction post conflits. » Mieux, Mme Touré d’estimer que c’est ce que le ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection de l’Enfant vient de réaliser avec l’appui de l’Unowa et de tout le système des Nations Unies qu’elle a tenu à remercier au passage. 

« En tant que Femmes et mères, nous devons assurer l’éducation à la paix et au respect des droits des femmes et des filles » 

Poursuivant par ailleurs, Mme la Présidente du Cese dit être sûre que, en tant que femmes et mères, nous devons assurer l’éducation à la paix et au respect des droits des femmes et des filles d’abord au sein de la cellule familiale et à tous les niveaux de notre communauté. « Nous devons promouvoir et assurer l’émergence d’un leadership féminin très fort pour une réelle implication des femmes dans les sphères de décision dans l’exercice du pouvoir et la gouvernance de nos Etats. C’est pourquoi vous comprenez alors combien nous sommes engagées et très enchantées de soutenir le Groupe de Travail sur Femmes, Jeunes, paix et sécurité parce que vous soutenir c’est nous donner les moyens d’être accompagné dans notre volonté de mettre en œuvre nos engagements dans ce domaine et de réaliser l’émergence de nos pays dans la paix et la sécurité pour le développement durable », conclut Mme Aminata Touré.
Samedi 17 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :