PAIEMENT DE LA DETTE INTÉRIEURE : Le Trésor dégaine 60 milliards de FCFA

L’économie sénégalaise est plus que jamais sur les rails et le directeur Afrique du FMI qui séjournait dans notre pays a tressé des lauriers à Macky Sall et à son gouvernement. Ce, au moment où l’Etat dégainait 60 milliards pour régler les factures en instance de paiement au niveau du Trésor en plus de recevoir, il y a dix jours, les 1200 milliards de FCFA levés dans le cadre de l’Eurobond.


Le ministre de l'Économie, des Finances et du Plan l'avait promis devant les députés et c'est fait. Selon les informations de Libération, le Trésor a « lâché » 60 milliards de FCFA pour régler les factures qui étaient en instance de paiement.
Ces factures tournaient globalement autour de 84 milliards de FCFA. Et comme le soutenait Amadou Ba, les arriérés de paiement sont devenus un mauvais souvenir depuis l’arrivée de Macky Sall au Pouvoir. Selon la norme de l’UEMOA, on peut parler d’arriérés lorsque les factures peinent à être payées dans un délai de 3 mois. Ce qui n’est pas le cas au niveau du Trésor puisque les 24 milliards restants résultent de factures qui ne sont pas en- core arrivées à échéance. Pour autant, l’Etat compte aussi les payer dans les prochains jours pour soulager les entreprises.
il faut dire que les Finances publiques sénégalaises sont plus que jamais au vert. En plus du travail remarquable des régies financières, les 1200 milliards de FCFA levés par le Sénégal dans des conditions très favorables sont disponibles à la Banque centrale des États de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) depuis dix jours. Un démenti formel, s’il en était encore besoin, à l’endroit de ceux qui jurent que les finances sénégalaises sont en difficulté. À l'instar de tous les bailleurs et spécialistes éloignés du débat politicien, le directeur Afrique du Fonds monétaire international (FMI) a confirmé cette bonne santé de l’économie sénégalaise.
En effet, à la suite de son séjour à Dakar qui a eu lieu du 22 au 25 mars 2018, Abebe Aemro Selassie a tenu à féliciter Macky Sall et son gouvernement. « Ce fut un plaisir et un honneur pour moi de venir au Sénégal en ma qualité de Directeur du Département Afrique du FMI. Le Sénégal a réalisé des progrès impressionnants dans la mise en œuvre de son Plan Sénégal Émergent (PSE) ces dernières années, ce qui a engendré une forte croissance économique, une réduction de la pauvreté et des améliorations du niveau de vie. J’ai félicité les autorités pour les progrès réalisés. à l’avenir, il sera important de renforcer la mobilisation des recettes fiscales pour soutenir les dépenses de développement dont le pays a tant besoin et maintenir la soutenabilité de la dette. »
Il ajoute : « J’ai aussi eu l’occasion d’aborder les récents développements dans la région avec le Conseil des Ministres de l’UEMOA. La région a réalisé des progrès économiques considérables, avec des taux de croissance élevés au cours des six dernières années. Pour maintenir cette tendance et limiter les déséquilibres macroéconomiques, j’ai souligné l’importance de respecter les délais pour la réalisation du critère de convergence des pays de l’UEMOA sur un déficit budgétaire maximal de 3 pour-cent du PIB à l’horizon 2019, tout en mobilisant davantage de recettes pour créer de la marge budgétaire. »
« Je voudrais remercier le Président Macky Sall, le Ministre de l’Économie et des Finances M. Amadou Ba, le Gouverneur de la BCEAO M. Tiémoko Meyliet Koné, l’ensemble des ministres des finances de l’UEMOA ainsi que les autres officiels pour leur chaleureuse hospitalité et pour l’occasion qu’ils m’ont offerte d’en apprendre davantage sur les progrès économiques réalisés par le Sénégal », a t-il affirmé.
Mardi 27 Mars 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :