Ousseynou Sy avant sa condamnation à 24 ans de prison : « Mon seul but était de sauver des vies »


Ousseynou Sy du nom du ressortissant sénégalais arrêté l'année dernière pour avoir détourné un bus d'écoliers à Milan, avant d'y mettre le feu, a été reconnu coupable d'enlèvement aux fins de terrorisme et de subversion et condamné à une peine de 24 ans. Les juges de la Cour d'assises de Milan ont ainsi suivi les réquisitions du Procureur. Le sénégalais doit en outre payer 2 millions de dommages et intérêts à ses anciens otages.
 
Mais avant la prononciation du verdict, le ressortissant sénégalais naturalisé italien a  tenu à s’adresser à la Cour par rapport à son attitude, consistant à tourner le dos aux juges.

 
« Le décret Salvini tue délibérément. Le gouvernement de l'époque, lucratif pour obtenir des voix, le décret Salvini a été critiqué par le monde entier, par l'homme, parce que sauver des vies est un devoir, c'est obligatoire, le monde entier le sait, mais j'ai vu que les deux magistrats n'ont pas passé un mot, ils n'ont rien dit. J'ai tourné le dos, non par manque de respect, mais c'était un geste de colère. Les procureurs sont des piliers du système judiciaire. Mais le fait qu'ils aient gardé le silence les a rendus complices, car c'est un silence qui tue. C'est pour cela que je me suis retourné », a –t-il cherché à légitimer. 
 
Aux avocats des plaignants qui l'ont traité de lâche lors des débats, Ousseynou Sy a répondu : « Je ne suis ni un lâche ni le fils d'un lâche. Un lâche est quelqu'un qui est fort avec les faibles et faible avec les forts. Un lâche est quelqu'un qui essaie de minimiser ou qui a la mémoire courte, qui ne dit pas la vérité et pour cette raison, il y a des gens qui, même à 90 ans, sont prêts à ne pas pardonner la lâcheté. Je ne mentionne qu'un seul exemple de personnes que j'admire. Je demande justice pour toutes les familles qui ont vu leurs enfants et leurs proches mourir devant nos côtes entre 2018 et 2019. Je rappelle à la Cour que mon seul but était de sauver des vies. Si je suis condamné, si vous voulez me condamner, allez-y, mais souvenez-vous que mon seul but était de sauver des vies. Je renouvelle mes accusations contre Salvini et les crimes de l'humanité ». 
Mercredi 15 Juillet 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :