Ousmane Sonko : « nous n'avons pas le temps pour des débats secondaires. Notre objectif demande un autre comportement... »


Après avoir fait le bilan de cette campagne de levée de fonds initiée depuis quelques heures par son parti, le leader de Pastef/Les Patriotes est revenu sur le concept « Nemmeeku Tour ». Le mode opératoire de cette initiative peut être assimilé, selon le leader de Pastef, à l'impôt. La seule différence est que « c'est un acte qui n'est pas obligatoire ». Tout le monde sait qu'en politique, les moyens sont incontournables. « Nous avons par exemple besoin de disposer de notre propre siège, d'un parc automobile, pour faire nos tournées sur le territoire sénégalais, disposer d'un matériel logistique etc... En faisant recours à ce mode de financement, nous pouvons en même temps, en toute indépendance financière, faire notre politique avec éthique et transparence », note Ousmane Sonko sur la chaîne Jotna Tv, quelques heures après le début de la campagne "Nemmeeku Tour".
Ensuite, le leader du Pastef insistera sur l'utilité des fonds, minimes qu'ils soient. Pour le président de Pastef, il n'est pas éprouvé un besoin de disposer de sommes colossales, mais simplement, de quoi poser des politiques stratégiques qui ne mettent pas en avant la gabegie. « Contrairement aux autres, on n'a pas besoin de milliards à n'en plus finir. Une politique basée sur la tricherie, la démagogie, n'est pas notre option. Peut-être, ceux qui sont là (faisant allusion au régime) ont besoin de ces sommes colossales pour se payer des électeurs », ajoutera Ousmane Sonko. Par contre, le mentor des patriotes estime qu'avec la conviction et le sens de l'éthique et de la responsabilité, leur parti va être en mesure, une fois une somme significative collectée, de mener les activités nécessaires au bénéfice des sénégalais.
 
Toutes ces actions que le Pastef doit mettre en pratique, demandent, selon Ousmane Sonko, une attitude évolutive. Autrement dit, il faut engranger les acquis et se positionner à un niveau supérieur. « Nous devons le faire d'autant plus que nous n'avons plus le temps pour les débats secondaires. Par contre, nous devons être en permanence sur le terrain. Que personne n'essaie de nous distraire », considère Sonko qui indique enfin, qu'une seule chose compte actuellement pour lui et son parti : la conquête du pouvoir en 2024...
Lundi 4 Janvier 2021
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :