Ousmane Faye salue l’acte qu’il juge historique, demande aux détracteurs du maire de Guédiawaye d’en faire autant s’ils croient au Coran, et interpelle le chef de l’Etat pour siffler la fin de la récréation.

Comme un couperet, la nouvelle vient de tomber en ce début d’après-midi du lundi 24 juin 2019 : Aliou Sall rend le tablier et n’est plus, désormais, le Directeur général de la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC). Cette information a fait réagir plus d’un, notamment le leader de Manko Wattu Sénégal qui juge cet acte historique dès lors qu’il met à l’aise le chef de l’Etat et le l’ensemble du gouvernement. Mieux, Ousmane Faye invite l’opposition et l’ensemble des détracteurs du maire de Guédiawaye d’imiter le geste en posant la main sur le Coran s’ils sont véridiques dans leurs déclarations incendiaires, avant d’interpeler le Président de la République pour mettre fin à cette farce qui a trop duré selon lui.


Ousmane Faye salue l’acte qu’il juge historique, demande aux détracteurs du maire de Guédiawaye d’en faire autant s’ils croient au Coran, et interpelle le chef de l’Etat pour siffler la fin de la récréation.
Aliou Sall vient de poser un acte très fort en démissionnant de la Direction Générale de la Caisse des Dépôts et des Consignations. Du moins, selon Ousmane Faye, « pour tout musulman imbu de hautes qualités et des bonnes valeurs sénégalaises, cette démission est véritablement une preuve des bonnes intentions qui laisseront éclater la vérité dans cette affaire où il s’est senti offensé jusque dans sa chair. 
D’ailleurs, l’élan de soutien des populations de Guédiawaye pour dire NON à cette démission en témoigne longuement sur l’homme », a reconnu le leader de MWS. Réagissant à cette démission, Me Faye ajoute : « nous le félicitons pour le courage et la sincérité qui l’animaient en posant cet acte historique, même si on avait jugé qu’il ne devait en arriver là. Mais, nous apprécions à sa juste valeur qu’il veuille mettre à l’aise son frère et le régime en posant cet acte très noble devant ce que nous appelons des ‘’tiakhaneries’’ (élucubrations et des amusements) ». 
D’ailleurs, poursuit Ousmane Faye, « nous demandons aux détracteurs du maire de Guédiawaye d’en faire autant, c’est-à-dire, de jurer sur le Coran s’ils sont sincères dans leurs propos qui laissent entendre que Aliou Sall est fautif ».
En tout cas, le débat est clos et l’affaire est entre les mains de la justice qui a les coudées franches pour éclairer la lanterne des sénégalais sur la véracité des propos des uns et des autres.
« Nous demandons enfin au chef de l’Etat de siffler la fin de la récréation et d’agir en toute responsabilité devant n’importe quelle personne qui s’aventurerait à donner de fausses informations pour induire en erreur les sénégalais. Rien ne sera plus jamais toléré dans cette affaire », décrète Ousmane Faye.
Lundi 24 Juin 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :