Oumar Guèye, ministre de collectivités territoriales à Kolda : « Il faut revoir la problématique de la masse salariale… Est-ce qu’on peut continuer toujours à payer des agents à ne rien faire? »


La fonction publique locale a fait l’objet d’un comité régional de développement (crd) à Kolda ce lundi 17 février sous l’égide d’Oumar Guèye, ministre des collectivités territoriales, du développement et de l’aménagement du territoire. Au cours de cet échange avec les exécutifs locaux, plusieurs questions ont été soulevées telles l’homogénéité et la mobilité entre collectivités territoriales, le principe de la parité, l’harmonisation et la sécurisation des emplois entre autres.

Pour le ministre des collectivités territoriales Oumar Guèye, il faut revoir la question salariale : «il nous faut nécessairement revoir la problématique de la masse salariale. Elle continue d’exploser et comment faire face à cette situation. Est-ce  qu’on peut continuer toujours à payer des agents à ne rien faire? Voilà la problématique de l’emploi dans les collectivités territoriales, d’autant que nous sommes à l’heure de l’émergence et de la gouvernance qui est un des axes majeurs du plan Sénégal émergent (pse) ».

Restant dans la même dynamique, il précise : « le président de la République m’a instruit de partager avec les parties prenantes, autorités administratives, exécutifs locaux, agents des collectivités territoriales et autres acteurs sur les contours et les contenus de la fonction publique locale. Et ce, afin que les exécutifs locaux comprennent et acceptent d’intégrer les agents proposés par les commissions ad hoc ».

« Ce sont les maires et les présidents des conseils départementaux qui sont les seuls habilités à signer les arrêtés d’intégration. Donc, il est impératif de discuter avec eux, en leur faisant part du contenu global de la fonction publique locale et de l’existence de lois et décrets. Ne l’oublions pas, la fonction publique locale est régie par la loi qui a été votée en 2011 avec 23 décrets d’application. » Pour finir, il va tirer un bilan satisfaisant pour la région : «Nous avons vu au niveau de la région de Kolda, qu’il y a une bonne compréhension et acceptation de cette fonction publique locale par les exécutifs locaux. Et des engagements sont pris pour que d’ici la fin du mois de mars, les intégrations puissent se faire pour que Kolda  fasse partie des régions qui ont réussi la fonction publique locale... »

 
Lundi 17 Février 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :