Oublier la sauvagerie occidentale ?


Vous nous prenez pour qui ! Montrez vos pères et grands pères et dites nous où est ce qu'ils étaient quand Hitler soumettait vos pays. Le mien, lui, a versé son sang, sacrifié sa jeunesse pour sauver ce que vous appelez la "civilisation" et "le monde libre"! 

 

Quand on écoute et ou lit la plupart de cette pauvre presse française, et la maigre élite pourrie de ce pays, le plus souvent ce sont des enfants, fils et ou petits enfants que le sang des Nègres a sauvés qui viennent à travers leur media si démocratique et libre nous narguer! En face, il n y  aura personne Blanc ou Noir pour, ne serait ce, nuancer leurs propos. 

 

Vous pouvez être racistes et arrogants mais de grâce, ne nous dites pas ce que nous devons faire si vous êtes incapables de reconnaitre votre trahison, votre fuite devant votre diable et frère Adolphe Hitler. 

 

Vous pensez que nous n'avons pas le récit de ce qui s'est passé dans les tranchées . Vous pensez que que les tonnes de mil pillé par nos grands mères pour nourrir ces honorables soldats nous ne le savons pas. 

 

Les Africains ne sont pas en colère. 

 

Ils sont ahuris par tant de mauvaise foi, d'ingratitude de personnes qui profitent de privilèges depuis des siècles et qui osent nous dire ce que nous devons penser ! Basta ! 

 

Et si l'on remontait plus haut: la beauté de la littérature noire confisquée, la musique volée, la pharmacopée spoliée, et ses  découvertes scientifiques qui ont permis à l'Humanité d'entrer dans ses lumières éditées au nom de piètres esclavagistes !  

 

Non, tout ceci n'est pas vieux. C'était hier ! 

 

A Thiaroye, quand les magnifiques et fidèles Tirailleurs ont demandé qu'on leur donne leurs pensions, la grande civilisation française a répondu par la flamme. Oui, mes soeurs et frères en Humanité, comme ils ne vous le disent pas- par arrogance et mépris- ils ont assassiné nos grands parents, nos parents désarmés qui croyaient simplement au mot DROIT ! 

 

La honte, l'indignité, ce ne sont pas les Africains. 

 

Ce ne sont pas les Noirs sur qui on peut encore mettre un genou de la mort! 

 

Ailleurs, les Maghrébins ont cru à la fraternité: ils ont été assassinés au napalm, au Cameroun, en Namibie etc. Tout ceci, ce n'était pas il y a 500 ans ! Ces sombres moments de la traite industrielle des Noirs ayant créé la richesse de l'Occident et certains ne se gênent pas à nous dire: notre pays qui vous accueillis. Et pourtant, eux, oublient, ils le peuvent car ils se croient encore supérieurs et si puissants !

 

C'était hier ! 

 

Les Algériens, même si peu le savent ou le disent ne demandaient pas l'indépendance à la France contrairement à ce que l'on peut entendre ici et là. Oui, les Fellaghas d'Algérie qui ont pris les armes ont été acculés à se jeter sur leurs quelques mitrailleuses rouillées de la deuxième guerre mondiale, celles qu'ils avaient eu pour libérer la France pour dire non à de Gaulle ! 

 

Ah, oui, qu'est ce qu'ils demandaient au juste, je vais vous le dire: L'#EGALITE ! 

 

La France, l'élite française si arrogante et vicieuse était incapable d'entendre cela: EGALITE ! Pourtant la devise de cette république est : liberté, fraternité, égalité! Une devise pour laquelle des milliers d'Africains ont répondu présents à l'appel de la France ! Vous avez bien lu ! 

 

Bref, pendant ce temps, on négocie, ici, pas loin de Genève, les Accords d'Evian! L'indépendance algérienne a pris du retard à cause du statut de la ville d'ORAN que la Française voulait faire un département Juif pour y regrouper cette population !  

 

C'est honteux de voir des personnalités, des intellectuels, des journalistes pérorer en vendant de l'arrogance à leur public, ignorant tout de leur propre histoire ou tout simplement se faisant l'écho fétide de mensonges servant l'idéologie de la domination de l'homme par l'homme. 

 

Non, les Africains, vous leur devez du respect à défaut de les aimer !   

 

Au début des indépendances, au nom du maintien de leurs privilèges, la France, la Belgique, l'Angleterre, les Etats-Unis et leurs complices, ont assassiné nos valeureux fils qui voulaient une Afrique digne, prospère et riche mais aussi une Afrique ouverte au reste du monde  traitant sur le pied d'égalité. 

 

Patrice Lumumba, Félix Moumié sont ainsi exécutés ! 

 

Le premier avec le larbin de Mobutu prétentieux et ambitieux qui a suivi les instructions de ses patrons! Le deuxième empoisonné à Genève par un espion français qui s'est présenté à lui comme journaliste ! Je ne parle pas des autres ! 

 

La Guinée de Sekou Toure dit Non au maintien dans le giron français, Charles de Gaulle ne pouvant l'exécuter, prévoit pire, le tuer à long feu: Inonder le pays de faux billets de banque pour tuer son économie ! Il fallait étouffer depuis le berceau ce cri de l'enfant noir qui demanda le premier la coupure du cordon ombilical colonial. 

 

Au Sénégal, Senghor qui a mis en bon français la Constitution de la 4ème République de France et qui connaissait mieux que quiconque ce que ses amis et frères qui disent la voie droite et qui cheminent sur des sentiers obliques, étaient capables, devra pourtant se séparer de son acolyte Mamadou Dia en 1962. Sur ce sujet, beaucoup de gens au Sénégal disent du n'importe quoi mais l'une des vérités historiques est que cette crise de 1962 est liée à l'éclatement de la Fédération du Mali ! Cette fédération dont de Gaulle ne voulait pas entendre parler !  Il n y avait donc aucune forme de mésentente entre Senghor et Dia sur la question algérienne. Ils étaient tous les deux pour la libération de l'Algérie. 

 

En 1956, la Loi Defferre ou Cadre instituant l'autodétermination dans les colonies françaises a été mise en place grâce à cette guerre d'Algérie. Même date, la France libère le Maroc et la Tunisie! Les deux ailes, pour mieux s'occuper de "son" Algérie qui ne restera pas, malgré ses bombes,  française!  

 

On connait la suite jusqu'à l'avènement du FIS et les horreurs qui en ont suivi. Une relation faite de sang, de tortures, d'espionnages, d'exécutions ! 

 

Comment comprendre dès lors, comme pour meubler nos esprits de pièces dignes du meilleur cabotin qu'un certain médiocre avocat devenu dans cette grande France, le chef de l'Etat, nous pria d'accepter les " bienfaits de la colonisation". En d'autres mots : " taisez-vous!".  Il n'est pas le seul. L'arrière garde est une belle nébuleuse.

 

C'est vrai quand l'esprit s'envole, il ne reste que le ventre !

 

Mais, je me refuse de désespérer des humains. La jeunesse occidentale avide de savoirs, non soumise à la hideuse idéologie de la supériorité de même que sa consoeur africaine totalement consciente, débarrassée d'un certain sentiment d'infériorité que pouvaient nourrir certains de nos aînés acculturés, sont là, la main dans la main, pour dessiner un autre monde plus à l'écoute, plus juste, plus solidaire. 

 

Ce monde d'une belle égalité en dignité, je l'ai vu défiler, le 9 juin 2020, à Genève, pour dire "NON AU RACISME" et à ses corollaires.   

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye - ContinentPremier.Com

Jeudi 18 Juin 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :