Ouagou Niayes : Le tailleur D. Guèye fait le tour des blanchisseries pour dérober des vêtements et écope de 3 mois de prison


Djibril Guèye âgé de 41 ans et domicilié à Rufisque, a comparu ce jeudi 17 mars 2022 devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre des faits d’escroquerie sur un boubou et la somme de 13.000 francs Cfa. Pour ces motifs, il a bénéficié de la clémence du juge qui l’a condamné à 3 mois d’emprisonnement assorti de sursis.
  
À la date du 28 février, aux environs de 19 heures, le susnommé s’est présenté à la blanchisserie gérée par le Sieur Al Khassim Bah partie civile à Ouagou Niayes pour demander après Ibrahima Bah le propriétaire de la blanchisserie remplacé par Al Khassim. Le mis en cause Djibril Guèye lui a fait savoir qu’il avait laissé du linge à Ibrahima Bah et qu’il était venu le récupérer. Comme il avait inscrit les noms des clients sur leurs habits, il n'a trouvé nulle part trace du linge appartenant au sieur Guèye. Mais voilà qu'à un moment, le prévenu ayant vu un boubou blanc sans nom, dira que c'était le sien. Ensuite, il a remis une somme de 10.000 francs Cfa au gérant pour qu'il en prélève 1.500 à titre de paiement. Par mégarde, le teinturier lui rendra plus que véritablement dû, avant de se rendre compte bien plus tard, que le boubou emporté appartenait à un certain Ousmane Kane.
Pensant alors avoir réussi son coup, le mis en cause va revenir quelques jours après au magasin pour rééditer son acte. Mais il ignorait qu'il était fermement attendu cette fois-ci.
À la barre, le prévenu Djibril Guèye, tailleur de son état, a nié les faits qui lui sont reprochés, soutenant qu’il avait bel et bien amené un boubou à la blanchisserie de Al Khassim Bah pour la préparation du Magal. « Deux jours après, je suis passé pour le récupérer. Il m'a donné par erreur un autre de couleur blanche. Je ne m’en suis pas rendu compte parce qu'il ressemblait au mien. Je lui ai donné 10.000 francs. Je ne sais pas comment il a fait pour me donner 13.000 francs par erreur, je ne m’en suis pas rendu compte", a t il fait savoir.
 
 À son tour, la partie civile déclare que cet homme est venu dans son pressing pour réclamer un linge qui ne lui appartenait pas. « Par inadvertance, je lui ai remis un boubou bazin riche de couleur blanche qui appartient à mon voisin Ousmane Kane. C’est après son départ que je me suis rendu compte qu’il m’a dribblé. Par la suite, le propriétaire est revenu pour me réclamer 65.000 francs. J'ai remplacé mon frère. Je demande la restitution du boubou ou à défaut 65.000 francs », dit-il.
 
À l’enquête préliminaire, le prévenu avait déclaré avoir donné en cadeau le boubou à un de ses amis peulh. Prenant la parole, le représentant du ministère public a requis 6 mois d’emprisonnement dont 2 mois ferme contre lui. Du côté de la défense, il n'y a aucun élément constitutif du délit d'escroquerie dans ce dossier. Ainsi, il plaide la relaxe de leur client au bénéfice du doute. Le tribunal après en avoir délibéré a condamné Djibril Guèye à 3 mois de prison assortis de sursis et une amende de 65 000 francs Cfa pour réparation...
Vendredi 18 Mars 2022
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :