Organisation CAN 2021 en janvier –février : La CAF et Ahmed Ahmed restent droit dans leurs godasses.


Après la publication de la date officielle (9 janvier au 6 février) de la prochaine coupe d’Afrique des Nations (Cameroun 2021.), la CAF et son président Ahmed Ahmad se sont livrés au jeu des questions-réponses avec la presse locale Camerounaise, ce mercredi 15 janvier à Yaoundé. Au cours de ces échanges, le patron de l’instance dirigeante du football Africain, de revenir sur les efforts du pays hôte le Cameroun pour rester cette fois-ci dans les délais impartis. « Je pense que rares sont les pays où les autorités politiques _ peuvent mettre autant d’argent pour la construction de stades. Le Cameroun a fait plus que ce que nous lui avons demandé. On a des stades qui peuvent accueillir des matches de coupe du monde de football. Donc nous sommes rassurés. »
Un satisfecit qui n’empêche pas l’érection d’un comité de suivi de ces chantiers en phase de finition, précise le Malgache. « Mais cela n’empêche pas la mise en place d’un comité de suivi pour qu’on puisse de jour en jour suivre l’évolution des travaux restants. » Tout n’est pas encore totalement carré au pays des « Lions indomptables.» Mais ceci rassure ceux qui avaient encore des réserves sur les capacités du Cameroun à respecter le cahiers des charges après s’être vu retirer la CAN 2019.
Souvent « accusé » de faire passer la CAN au second plan au profit des compétitions de la FIFA, Ahmad Ahmad clarifie une fois de plus et brandit l’argument climatique : « Même à l’intérieur d’une seule région, il peut y avoir des différences de météo. Le climat change constamment. Donc si on est vraiment un Africain, on doit comprendre cela. Il faut l’accepter tel quel.» A-t-il justifié, expliquant ainsi l’abandon de la formule « CAN en été » pour une version hivernale.
 
Dévoilant une partie des échanges qu’il a eu avec président Camerounais lors de sa visite de travail, il déclare : « Le président  de la République (Paul Biya) a compris l’enjeu de la CAN. On va pérenniser cette compétition, nous voulons que nos jeunes professionnels reviennent sur le continent  pour nous donner le meilleur d’eux-mêmes. Je demande à tous les Camerounais : Allons ensemble organiser cette compétition. » conclura-t-il solennellement.
Jeudi 16 Janvier 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :