Opération militaire sur la partie Nord de la Casamance : le Collectif des Cadres Casamançais (CCC) souhaite l'enrayement définitif du grand banditisme


Opération militaire sur la partie Nord de la Casamance : le Collectif des Cadres Casamançais (CCC) souhaite l'enrayement définitif du grand banditisme
Le Collectif des Cadres Casamançais (CCC) souhaite, à l’issue de l'opération de sécurisation qui a cours actuellement dans le Nord Sindian, par les forces sénégalaises, l'enrayement définitif du grand banditisme et autres braquages dans la zone.
En effet, le Collectif des Cadres Casamançais dit constater avec beaucoup de peine qu'au Sénégal, notamment ses populations vivant en Casamance, sont fatiguées d'un conflit qui n'a que trop duré; qui a fait trop de victimes (des morts, des mutilés, des familles disloquées, etc.) qui a causé des préjudices énormes à l'économie de la Casamance avec les déplacés et invalides, la coupe de bois détruisant les forêts, son trafic illicite hors des frontières du Sénégal nécessitant de situer la responsabilité sur toute la chaine, de la coupe à la réception hors de la Casamance. Sans oublier le trafic illicite de chanvre indien.
Pierre Goudiaby Atepa, Président du Collectif des Cadres et ses camarades, ont lancé un appel aux autorités gambiennes, en premier lieu au Président Adama Barrow, et au peuple frère de Gambie pour réserver le meilleur accueil aux réfugiés, mais aussi pour empêcher l’entrée sur le territoire gambien de tout produit, notamment le bois, l'anacarde, le chanvre indien, que des trafiquants véreux tentent d'introduire illégalement en Gambie.
Le CCC n’a cependant pas manqué, face à cette situation qui est en train d'empirer, de souhaiter ardemment que les opérations actuellement en cours soient les dernières en créant les conditions d'un dialogue politique, pour que le conflit connaisse enfin son épilogue. Il a réaffirmé en outre solennellement, qu'il a toujours inscrit ses actions et opté en tant que facilitateur, pour une résolution politique du conflit sénégalais en Casamance ; c'est-à-dire autour d'une table.
Enfin les cadres Casamançais reconnaissent à l'Armée sénégalaise son rôle, au regard de sa mission régalienne, qui est d'assurer la sécurisation des personnes et des biens sur l'ensemble du territoire sénégalais, du Sud, au Nord, de l'Est à l'Ouest. La Casamance naturelle étant une partie intégrante du Sénégal...
 
 
Jeudi 24 Mars 2022
Dakar actu




Dans la même rubrique :