OULIMATA DIOUM À TOUBA : ' Monsieur le Président, la DER c'est bien, mais... '



Au détour d'un atelier de formation sur les techniques de gestion d'une entreprise, déroulé par l'Afapes ( Association des Femmes pour l'entrepreneuriat Féminin au Sénégal) en collaboration avec le Conseil National du Patronat et la Fondation Konrad Adenauer, Oulimata Dioum a saisi l'occasion pour développer sa plaidoirie en faveur de l'entrepreneuriat féminin. À son avis, l'État du Sénégal fait beaucoup d'efforts dans le cadre du soutien à apporter aux femmes, citant la DER, mais elle juge insuffisantes les actions menées dans ce cadre. Ainsi a-t-elle tenu à interpeller le Président de la République sur cet aspect de sa gouvernance qui semble laisser en rade ce pan hautement important, selon elle, pour le développement d'un pays comme le Sénégal.
'' Sans la formation, les femmes ne peuvent pas s'activer économiquement au développement de leur terroir, de leur pays. Nous avons déroulé le troisième atelier de formation que nous avons pu décrocher dans le CNP. C'est toujours grâce au Président Baïdy Agne qui ne cesse d'appuyer les femmes... Il faut ainsi renforcer cette formation parce que nous avons nos femmes de Thiès qui nous tendent la main tout comme celles de Kaolack, de Tambacounda et des autres régions du Sénégal. L'AFAPES est un mouvement national.
On ne pourra jamais laisser en rade plus de 52% de la population et  espérer développer notre cher Sénégal. Il faut penser à ces formations. C'est l'occasion pour moi d'interpeller le Président de la République qui fait quand même des efforts. Toutefois, j'estime qu'il a un peu mis en rade l'entrepreneuriat féminin. Je vous interpelle monsieur le Président : la DER c'est bien, mais il faut multiplier les actions et surtout  renforcer l'entrepreneuriat féminin. " Oulimata Dioum déroulait sa rencontre dans la salle de conférence de la mairie de Touba.
Dimanche 23 Décembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :