OMC- Première étape du processus de sélection épuisée : la Coréenne Yoo en ballottage favorable


OMC- Première étape du processus de sélection épuisée : la Coréenne Yoo en ballottage favorable
 La première étape du processus de sélection du nouveau chef de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) a relevé l’élimination des candidats du Mexique, de l'Egypte et de la Moldavie.
 
Le Nigeria, le Kenya, l'Arabie Saoudite, la Grande-Bretagne et la Corée du Sud représentée par son ministre du Commerce Yoo Myung-hee vont se départager lors du prochain tour prévu Jeudi prochain. Trois candidats sur cinq seront éliminés, ce qui ne laissera que deux candidats au troisième et dernier tour pour le poste le plus élevé de l'organisme mondial du commerce le 6 octobre prochain. Le résultat final, qui sera déterminé par consensus parmi les 164 pays membres, devrait être communiqué début novembre. Pour l’heure donc, les candidats multiplient les alliances et les rencontres auprès des représentants du gouvernement pour tenter d'obtenir un soutien. En ballotage favorable, Mme Yoo Myung-hee, la candidate Sud-Coréenne et ministre du Commerce de son pays, s’est rendue en Suisse et en France.
 
Il faut dire que la plupart des États apprécient son profil et son expérience de 25 années d'expertise plaident en sa faveur. Mais aussi le leadership acquis à travers diverses négociations avec les pays développés et en développement, et l'expérience de la Corée dans la réalisation du développement économique grâce à la libéralisation du commerce.
 
La ministre a discuté selon l’agence « Yoonhap » en France avec Franck Riester, ministre délégué auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères chargé du commerce extérieur et de l'attractivité, du rôle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dans le renforcement du système commercial multilatéral. Ils ont échangé également sur les mesures mises en place par leurs gouvernements respectifs pour rétablir le commerce international et l'économie mondiale sur fond de pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19). Yoo prévoit de s'entretenir avec d'autres officiels gouvernementaux français.
 
La ministre du Commerce s’est aussi rendue à Washington où elle a rencontré des officiels en charge du commerce et du gouvernement américain. Il s’est agi pendant cette visite de discuter d'un vaste éventail de questions liées aux liens économiques entre la Corée du Sud et les États-Unis. Le soutien des États-Unis est considéré comme crucial pour remporter le poste le plus élevé à l'OMC, car les États-Unis sont le plus grand contributeur à l'OMC en termes de budget.
 
Yoo s'est engagée à rétablir la confiance dans le système commercial multilatéral en le rendant plus pertinent, plus résistant et plus réactif si elle est choisie comme nouvelle dirigeante. Sa candidature intervient dans un contexte de tension commerciale croissante entre les États-Unis et la Chine, et de relations tendues entre la Corée du Sud et le Japon.
 
 Les pays d'Afrique de l'Ouest soutiendront probablement le candidat Nigérian ou Kenyan au second tour. Mais il est possible d'envisager la relation de coopération et développement entre la Corée et l'Afrique de l'Ouest. Un partage d’expérience de la Corée en matière de développement d'un pays en développement à un pays avancé n’est pas à exclure.
Dimanche 20 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :