OMC : Les candidates Yoo Myung-hee de la Corée du Sud et Ngozi Okonjo-Iweala du Nigeria pour le dernier round


La ministre sud-coréenne du Commerce Yoo Myung-hee et Ngozi Okonjo-Iweala du Nigeria sont les deux candidates finalistes au poste de directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Les deux finalistes étant des femmes, l'organisme basé à Genève aura pour la première fois une directrice générale en 25 ans d'histoire. La ministre Yoo est la troisième personne de nationalité sud-coréenne à présenter une candidature pour la direction de l'OMC après celles de 1994 et 2012 non couronnée de succès. Elle deviendrait aussi la première Sud-Coréenne à diriger l’Institution à l’issue du processus prévue en début Novembre si elle passe.
 Les États membres prendront une décision finale lors de la troisième phase du processus qui se déroulera du 19 au 27 octobre. Si les membres trouvent un accord sur la candidate finale, l'OMC l'approuvera durant une réunion du conseil général.
Quid du profil des deux candidates ? Yoo a été nommée ministre sud-coréenne du Commerce en février de l'année dernière, devenant la première femme du pays à atteindre le poste dans les 70 ans d'histoire du ministère du Commerce avec des décennies d’expérience dans la signature de free Trade. 
Okonjo-Iweala était considérée comme l'une des candidates les plus compétitives, sur la base de son expérience de travail à la Banque mondiale. Elle a servi deux mandats en tant que ministre des Finances et ministre des Affaires étrangères du Nigeria.
Durant sa campagne, Yoo s'est engagée à se concentrer sur le rétablissement de la confiance du système du commerce multilatéral pour le rendre plus « pertinent, résilient et réactif » si elle est choisie comme la nouvelle dirigeante. Pour rappel la Corée du sud est passée de pays sous-développé à pays avancé grâce à une coopération réciproque et une économie fondée sur l’exportation. Aussi sa candidate a-t-elle promis de faire les efforts nécessaires pour ressortir autant que possible la position des pays en développement dans le travail de réforme de l'OMC.
Elle a en tout cas le soutien de son pays, puisque le président Moon Jae-in a convoqué ce lundi une réunion de haut niveau pour discuter des stratégies de soutien à la candidature de la ministre du Commerce Yoo Myung-hee à la tête de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).  Le chef de l'État s'étant engagé à tout mettre en œuvre pour aider Yoo à décrocher le poste, notamment par le biais de lettres personnelles à ses homologues étrangers et de conversations téléphoniques.
 
Mercredi 14 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :