Nouvelles révélations sur la saisie de 4.5 tonnes de cocaïne en Allemagne : La marchandise chargée hors du port de Montevideo, deux membres de l'équipage du « Grande Bénin » arrêtés


Nouvelles révélations sur la saisie de 4.5 tonnes de cocaïne en Allemagne : La marchandise chargée hors du port de Montevideo, deux membres de l'équipage du « Grande Bénin » arrêtés
On en sait un peu plus sur la saisie de 4.5 tonnes de cocaïne opérée au port de Hambourg dans la deuxième semaine du mois de juillet dernier même si la police allemande en a fait l’annonce le  vendredi 02 août.

Les douanes allemandes ont découvert cette quantité de drogue dure dans un container censé contenir…du soja. C'est ce qui était visible sur le manifeste. La marchandise qui était dissimulée dans 4200 emballages rangés à leur tour dans 211 sacs de sport, a été chargée au port de Montevideo, en Uruguay.

Selon le site Icndiario, visité par Dakaractu, la drogue a été chargée hors de la surface du port de Montevideo où l’attendait, au quai 3, le navire Grande Benin de Grimaldi Lines.

Le même site nous apprend également que le même RoRo de l’armateur italien a séjourné dans ce port pendant au moins 7 jours. Il y a débarqué le 12 juin et n’est reparti que le 19 du même mois. Sa destination suivante a été le port de Baia Vitoria, au Brésil.

Il serait ensuite passé par Dakar, indique Myshiptracking. Mais la douane sénégalaise, contactée par Dakaractu, dément et affirme que les navires en provenance d’Amérique du Sud contournent le port de Dakar depuis la saisie de plus de 1000 kilogrammes de cocaïne entre le 26 et le 1er juillet. Transporteur d'une partie de cette drogue, à savoir les 750 kilos, le navire Grande Nigeria est bloqué à Dakar, en attendant l'épilogue de la procédure judiciaire. 

Il est en revanche avéré que le navire Grande Benin, construit en 2009, est arrivé en Allemagne le 14 juillet à 20 h 04 minutes. Icndiario renseigne qu’il transportait cinquante (50) containers de soja paraguayen et quatre (04) containers du même produit uruguayen, chargés dans la zone de Los Cerrillos, Canelones, en Uruguay.

La saisie opérée, deux membres de l’équipage de nationalité italienne ont été mis aux arrêts. Mais le navire Grande Benin n’a pas été immobilisé. 

Il a quitté le port de Hambourg le 16 juillet pour Anvers où la cargaison de drogue devait être livrée. Il a ensuite été repéré à Dakar entre le 26 et le 28 juillet derniers avant de rallier la capitale Guinéenne. Aux dernières nouvelles, il se trouve au port de Setubal, au Portugal.

Pour l’heure, les destinataires de cette quantité importante de drogue, détruite en même temps qu’une prise de 1.5 tonne réalisée la semaine suivante au même port, ne sont pas encore connus mais à en croire le très informé Insight Crime, la Mafia calabraise, italienne devrait payer les pots cassés puisque la cocaïne lui était destinée. 

Du côté des douanes uruguayennes, cette affaire n’a pas été sans contrecoup. Le directeur des Douanes, Enrique Canon, en poste depuis 2010 a rendu le tablier. Sa crédibilité a été mise à rude épreuve par cette saisie précédée par une autre effectuée par les services français, dans un avion en provenance de Carrasco, dans la banlieue de Montevideo. Enrique Canon a admis que ses services n'ont pas fait les contrôles nécessaires. 

Des impairs que les services de douane allemands s'interdisent de commettre. À l'égard de leurs homologues  sénégalais, avec cette saisie record de 4.5 tonnes, un coup dur porté aux cartels de drogue qui, en revanche, ne se lasseront jamais de trouver des voies de contournement, avec sans doute la complicité de transporteurs à des niveaux insoupçonnés.
Vendredi 23 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :