Nouvelles 72 heures de grève : les travailleurs de la justice ne lâchent pas du lest


Le Bureau Exécutif National (BEN) du Syndicat des Travailleurs de la Justice (SYTJUST) a décrété 72 heures de grève renouvelables couvrant les lundi 13, mardi 14 et mercredi 15 juillet 2020. C’est la troisième semaine de grève consécutive malgré la démarche des bonnes volontés qui ont demandé à l’État de reprendre les négociations avec les travailleurs de la Justice.
Du côté des grévistes, on indique poursuivre ainsi le combat de la vérité et du droit pour ne pas subir les dommages que le Ministre de la Justice, Malick Sall voudrait ardemment leur faire subir en représailles aux critiques publiques du SYTJUST.
« En effet, depuis le 2 juin 2020, le syndicat a répétitivement reproché au Ministre de la Justice de n’avoir pas mis en œuvre les réformes qu’il a bien trouvées en place clés en main. Depuis lors, Monsieur Malick Sall s’est contre toute attente orienté vers la persuasion du Gouvernement et du Président de la République à remettre en cause les acquis des travailleurs de la Justice portés par des décrets dûment signés après avoir satisfait tous les préalables techniques requis. Cette démarche punitive est une aubaine pour les faucons du Ministère de la Justice qui ont incité le Ministre vers le prolongement de la crise jusqu’à l’enlisement », regrettent les syndicalistes de la Justice.
 
Le SYTJUST donc de continuer le combat tout en affirmant encore qu’il a été et demeure toujours dans les dispositions de rencontrer le Gouvernement pour l’entendre répondre sur la mise en œuvre du protocole d’accord du 17 octobre 2018; la publication au Journal officiel des décrets  n° 2018 - 2259 du 14 décembre 2018, n° 2018 - 2260 du 14 décembre 2018 et n° 2018 – 2261 du 14 décembre 2018 ; et enfin l’organisation des formations préalables au reclassement des travailleurs de la Justice dans leurs nouveaux corps et nouvelles hiérarchies respectifs, en vertu des dispositions transitoires du décret n° 2019-413 portant création du Centre de Formation judiciaire (CFJ) et fixant ses règles d’organisation et de fonctionnement et en vertu des dispositions transitoires du décret n° 2019-575 du 5 février 2019 modifiant le décret n° 2011-509 du 12 avril 2011 portant statut du cadre des fonctionnaires de la Justice.
 
Dimanche 12 Juillet 2020
Dakar actu




Dans la même rubrique :