Non-respect des accords : le SAEMSS met en garde l’État et le tiendra responsable de toute perturbation dans l’espace scolaire.


Le Syndicat Autonome des Enseignants du Moyen et Secondaire du Sénégal (SAEMSS), a aujourd’hui manifesté  beaucoup de colère contre le gouvernement du Sénégal, qui pour eux, tente de renier la signature du protocole d’accord du 26 février 2022. Et pourtant, ce sont de nombreuses perturbations notées dans le système éducatif qui avaient fini par réunir les acteurs concernés autour d'une même table pour trouver un terrain d’entente. Pour le syndicat, l’État n’est pas du tout prêt à revoir leurs préoccupations. Les conflits dans le secteur pourraient bel et bien être relancés si l’on s’en tient aux propos du nouveau secrétaire général El Hadj Malick Youm, car pour lui une grande partie de leurs doléances devrait être finalisée avant même la date limite fixée à la fin du mois de janvier 2023.
 
À ce titre, le SAEMSS, après le dépôt de son préavis le 09 janvier 2023, compte entreprendre des activités de sensibilisation et de mobilisation des enseignants du Sénégal en cas de persistance du mutisme gouvernemental face à l'acuité des problèmes dans le secteur de l'éducation et de la formation. À cet effet, il compte aussi adresser une correspondance au Premier ministre, garant de tous les accords signés, pour exiger la matérialisation diligente de tous les engagements...
Mercredi 25 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :