Non à l’opposition et à la hiérarchisation des religions au Sénégal Par Chérif Léhéibe Aidara


Un débat digne d’un autre âge ou qui a lieu sous d’autres cieux agite, hélas, notre cher pays le Sénégal ces derniers jours. C’est avec consternation et indignation que, moi, à mon titre de Khalif Général de la famille Chérifienne de Saré Mamady, je dis NON et STOP ! Non, la tentative de détourner le débat public des sillons tracés par nos aïeux et nos prédécesseurs religieux comme politiques ne peut pas passer et ne passera pas.

L’héritage culturel et cultuel de cette nation est solidement bâti sur l’essentiel social et sociétal à la Sénégalaise que nous appelons la « Téranga » et que le monde entier nous envie. Cette base culturelle est le ciment de notre « Vivre ensemble » qui a caractérisé et qui caractérise la marche de l’histoire de ce digne peuple du Sénégal depuis toujours.

Il est bon de rappeler ici notre devise nationale : « Un Peuple, Un But, Une Foi » qui revêt une signification de haute portée. Nous sommes nombreux à veiller, comme un dernier rempart, pour dire NON. NON, parce que le monde est tellement tourmenté aujourd’hui qu’il ne faut pas jouer avec le feu. Et comment ? Notre civilisation et nos fondamentaux sociétaux sont fondés, entre autres, sur le caractère « sacré » du dialogue des cultures et des religions tant adoubé au pays de la « Téranga ».

Dans le calme et dans la dignité, tenons-nous debout pour stopper toute tentative visant à perturber cette quiétude qui fait du Sénégal un îlot de paix social et de concorde nationale au milieu des agitations et des troubles de tous genres. Ceci est d’autant plus vrai qu’à notre époque d’un monde instable les risques peuvent venir de partout. Alors, dressons-nous comme un rempart face à l’effet des forces ténébreuses et des courants philosophiques ou religieux qui ont tous comme points communs : l’obscurantisme, l’ignorance et le mépris de l’être humain avec une approche restrictive ou dogmatique au regard de la religion.

Eh bien, enseignons les valeurs clés de notre Islam qui porte bien son nom : à savoir Paix. Car toutes les vraies connaissances du monde unissent les êtres humains et sont les fruits de leur complémentarité dans le temps et dans l’espace. C’est cette religion-là, cet Islam là que nous incarnons à Saré Mamady et que nous enseignons : l’ouverture d’esprit, la tolérance, la compréhension de l’autre, la paix et le sens de l’effort rigoureux comme devoir moral.

Au nom de toute la famille Chérifienne de Saré Mamady, je réaffirme ici notre sacerdoce au bénéfice du « Vivre ensemble » à la Sénégalaise : la « Téranga ». Que Dieu bénisse le peuple sénégalais !

EL Hadj Chérif Léhéïbe AÏDARA
Khalife Général de la famille Chérifienne de Saré Mamady
Mercredi 30 Mars 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :