Ngoundiane : Promotion de l’emploi des jeunes et des femmes par l’Agrobusiness.


Réuni ce samedi 05 juin 2021, le Conseil municipal de Ngoundiane a pris entre autres délibérations, l’autorisation de signer une convention pour l’exploitation d’un périmètre agricole de 100 hectares situé loin de la zone minière des carrières de Diack.

Relativement à cet ambitieux projet agricole, le maire Mbaye Dione a indiqué : "nous pensons qu'aujourd'hui, la problématique de l'emploi des jeunes au Sénégal ne peut être réglée que par un retour au secteur primaire, principalement l'agriculture et l’élevage".

Il ajoute : "nous avons des milliers d'hectares de terres cultivables et aujourd'hui le constat est que de l’agriculture traditionnelle, ce sont des étrangers (espagnols, turcs, indiens, marocains,...) qui viennent exploiter de façon moderne nos terres. C'est pourquoi la commune de Ngoundiane, dans son ambitieux programme de développement, après avoir bâti des infrastructures modernes pour l'électricitification, l’hydraulique, le désenclavement de tous les villages et hameaux, dans le secteur de la santé et de l'éducation, de la promotion des femmes et des jeunes, pense que la priorité c'est d'investir dans des secteurs porteurs de développement durable. Et c'est pourquoi, dira-t-il, contrairement à ce qui se fait ailleurs où des centaines d'hectares sont affectés à des privés nationaux ou internationaux, nous pensons que le Conseil municipal doit pouvoir nouer des partenariats avec des investisseurs et des partenaires qui ont les moyens financiers et la technicité dans le domaine de l’agrobusiness.

 "C'est un partenariat gagnant-gagnant,  car cette convention signée sur une durée de 5 à 10 ans permettra aux partenaires d'exploiter ces terres et de partager les profits avec la commune de Ngoundiane qui va apporter le foncier. D’après les études techniques et financières minutieusement effectuées, l’aménagement de ce périmètre de 100 hectares et le fonds de roulement pour une exploitation optimale devraient coûter environ 800 millions de francs CFA qui seraient amortis en seulement deux années d’exploitation. Cette première étape d’un ambitieux projet d’aménagement et d’exploitation agricole moderne de centaines d’hectares de terres sur l’ensemble de la Commune, devrait générer environ 1.200 emplois pour les jeunes et les femmes.
Dimanche 6 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :