Ngayokhème : Tous les chantiers à l’arrêt, l’État en cessation de paiement


Dans le cadre de ses activités de suivi des chantiers de sa commune, le maire Mbagnick Ndiaye a fait le tour des chantiers que l’État a démarrés. 

Ce dernier a été surpris de voir que la majorité des travaux sont à l’arrêt faute de ressources. Le maire ne comprenant pas ce qui est à l’origine mais a identifié des défaillances sur le choix des entrepreneurs de la légèreté des services de l’Etat dans le choix et l’attribution des bénéficiaires. Des manquements qui sont à l’origine de l’arrêt des travaux du centre d'enseignement technique de Toucar depuis plus de trois ans. 

Il a aussi noté que les travaux de bitumage de la route de Wakhaldiam, Ngayokhéme, Toucar, Keur Martin et de Louncés annoncés à grandes pompes par le Président Macky Sall en présence des populations des communes de Tataguine, Diarrére, Ngayokhème, Patar sont à l’arrêt sans une explication des services déconcentrés de l’Etat qui sont chargés de suivre les chantiers engagés par le Chef de l’Etat.

L’édification par l’AGETIP du foyer socioéducatif et de la place publique de Ngayokhème connaissent le même sort. Il en est de même de la boucle latéritique de Niakhar, Toucar, Ndock, Ngonine, Bari, Ngangarlam, Toucar dont le début des travaux de déblaiement avait suscité beaucoup d’espoir, car étant une doléance datant des premières années de l’indépendance du temps du Ministre Khar Coumba Ndoffène Diouf.  

L’arrêt de tous ces chantiers qui avaient suscité beaucoup d’espoir et d’enthousiasme au niveau des populations renvoie négativement une image d’un État en difficultés...
Mercredi 9 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :