Népotisme, scandales financiers, retard dans le paiement des pensions, rupture de médicaments... : Les retraités du Sénégal accablent Mamadou Sy Mbengue

Après avoir exigé le départ du directeur général de l'Ipres, le groupe d'alerte et de veille des associations de retraités du Sénégal a accablé Mamadou Sy Mbengue dans la résolution ayant sanctionné son assemblée générale tenue à Thiès.


"Après avoir constaté de graves dysfonctionnements dans la gestion de ce patrimoine commun aux allocataires de l’Ipres" le groupe d'alerte "a estimé d’une nécessité impérieuse la tenue d’une assemblée générale élargie aux sections régionales des associations de retraités de l’Ipres implantées dans les quatorze régions du Sénégal à l’effet d’en tirer les conséquences" selon la résolution. Aussi, l'assemblé générale a constaté les ruptures durables de stocks de médicaments dans les centres médicaux sociaux (Cms) de Dakar et des régions , malgré le budget de six cent millions(600)voté par le conseil d'administration pour soutenir l’approvisionnement. Mais aussi, l’éloignement des rendez-vous des patients de ces 
structures exposant ces derniers à une dégradation continue de leur état de santé et le refus de délivrance de lettres de prise en charge médicale qui a été érigé en règle malgré sa nécessité dans certains cas spécifiques.
Les retraités signalent aussi les retards de paiement des pensions au niveau des allocataires à l’exception de ceux qui le sont par virement, "le recrutement injustifié d’un effectif pléthorique pour satisfaire une clientèle politique au mépris des règles fixées en la matière, mettant en péril à terme l’équilibre budgétaire de l’Institution parce que facteur de charges supplémentaires" ou encore "« l’absentéisme » du directeur général dans la gestion des Ressources Humaines, notamment face aux différents actes d’indiscipline caractérisée de certains membres du personnel.
Ce, en plus" du voile de flou qui entoure toujours la suite réservée au  scandale lié au détournement de quatre cent millions (400.000.000) dans l’affaire des tickets de restaurant". 
Considérant, "l’attitude inacceptable et dangereuse du directeur général qui, bravant l’autorité du conseil d'administration s’est aventuré dans une démarche auprès de la Sipres tendant à vouloir supprimer l’autonomie de gestion de l’Ipres si chèrement acquise et la dissolution du conseil d'administration" et l’attribution suspecte des marchés de construction des agences régionales", l'assemblée générale a exigé par acclamations le départ de Mamadou Sy Mbengue. 
Lundi 9 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :