Négociation avec les djihadistes : « Une volonté du peuple malien », selon Moctar Ouane.


Négociation avec les djihadistes : « Une volonté du peuple malien », selon Moctar Ouane.

Contre la volonté de ses alliés comme la France, le Mali est dans une logique de dialogue avec les groupes djihadistes. Une position sur laquelle le gouvernement de la Transition dirigée par Moctar Ouane ne compte pas transiger. Interpellé sur la question dans un entretien avec RFI et France 24, le chef du gouvernement légitime le dialogue par une volonté du peuple malien exprimée à travers la Conférence d’entente nationale et le dialogue national inclusif. 

 

« Les groupes auxquels vous faites allusion détruisent alors que le rôle du gouvernement est de construire, nous devons donc les empêcher de détruire, soit par les moyens ou par dialogue qui est possible avec la discussion directe. Nous devons nous engager dans ce dialogue qui pour nous doit être appréhendé comme une réponse complémentaires comme aux réponses militaires, de la gouvernance et du développement », a justifié le Premier ministre qui nie un déphasage avec Paris.

 

Moctar Ouane s’est aussi prononcé sur le retard accusé par l’installation du Conseil national de transition. À ce propos, le Premier ministre indique que la mise en place de l’organe législatif de la transition est suspendue à la réception des résultats des consultations initiées pour concilier les points de vue des uns et des autres. 

 

« Cela ne devrait pas tarder. Soyons patients », demande-t-il.

Après la publication d’un décret portant modalité de désignation des membres du Conseil national de Transition, des voix s’étaient élevées contre le quota alloué aux militaires (22). Justement, d’aucuns estiment que la Transition malienne est récupérée par les militaires. 

 

À la question de savoir s’il n’est pas une caution civile à ce qui semble être une militarisation de la transition, Moctar Ouane rétorque que « les rôles sont bien définis ». « Chacun joue sa partition. Nous sommes tous conscients de ce que nous avons à cœur de mener à bien », a ajouté le chef du gouvernement malien...

Jeudi 3 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :