Nébuleuses dans le système d'orientation des bacheliers : Le SAES vilipende un Mauritanien établi en France.


Le Syndicat Autonome de l'Enseignement Supérieur (SAES) a dénoncé ce jeudi 29 avril 2021 le système nébuleux de l'orientation des bacheliers. Selon le Secrétaire général Malick Fall, un Mauritanien établi en France faisait les orientations de nos bacheliers.

« Il semblerait que ce soit un Mauritanien qui, depuis la France, oriente nos bacheliers. Quelle honte ! Il avait été convenu avec le ministre un audit et une refonte de la plateforme. Depuis des années, c’est aussi le dilatoire. C’est à croire que le ministère ne s’intéresse à la plateforme que lorsqu’il s’agit d’orienter les bacheliers », martèle le secrétaire général du SAES qui souligne que les enjeux de l’enseignement bimodal ne sont pas bien cernés par le ministère. « Les enjeux de l’enseignement bimodal ne sont pas bien cernés par le ministère. "Il n’y a aucune vision ni anticipation sur les questions qui seront posées. À la place, nous constatons un pilotage à vue avec des annonces très médiatisées », révèle-t-il.

Par ailleurs, le SAES regrette l’immixtion du Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) dans l’autonomie des universités. 
Jeudi 29 Avril 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :